Bordeaux: Au château Fombrauge, un robot enjambeur pour en terminer avec les herbicides

INNOVATION Les vignobles Bernard Magrez viennent d’acquérir un tout nouveau robot viticole, qui va permettre de tourner la page des herbicides définitivement…

Mickaël Bosredon

— 

Le robot électrique viticole TED, conçu par la société NAIO, a été spécialement créé pour le château Fombrauge (Saint-Emilion).

Le robot électrique viticole TED, conçu par la société NAIO, a été spécialement créé pour le château Fombrauge (Saint-Emilion). — Vignobles Bernard Magrez

  • TED est un robot 100 % électrique qui va assurer le désherbage entre les vignes.
  • Il a été spécialement conçu pour la densité des vignes du château Fombrauge.
  • Equipé de différents outils, il pourra aussi bientôt recevoir des capteurs.

Après les drones, voici le robot. Les vignobles Bernard Magrez poursuivent leur démarche d’innovation, avec l’acquisition, pour le Château Fombrauge (Grand Cru classé de Saint-Emilion), de TED, un robot conçu par la société Naïo Technologies.

>> A lire aussi : La robotisation en marche dans les entrepôts de Cdiscount à Bordeaux

TED est un robot viticole 100 % électrique, qui va servir au désherbage entre les vignes. Ce robot enjambeur est adapté au vignoble saint-émilionnais (1,50 m d’inter-rang et 1 m d’inter-cep) et plus particulièrement au Château Fombrauge. D’un poids de 800 kg, il a une autonomie de travail de huit heures. Il est équipé de quatre roues motrices et sa vitesse de travail est de 4 km/h.

« Faire disparaître totalement le désherbage chimique »

« L’objectif de ce robot est d’en terminer définitivement avec le désherbage chimique, et notamment le glyphosate, explique Arnaud Delaherche, docteur en œnologie, et directeur du pôle scientifique des vignobles Bernard Magrez. A Fombrauge, nous avions déjà limité au maximum l’utilisation d’herbicide, et la on va pouvoir le faire totalement disparaître. »

>> A lire aussi : Bordeaux pourrait accueillir la Robocup, coupe du monde de foot de robots, en 2020

Concrètement, ce robot doit permettre un désherbage précis et efficace sous le rang. Son porte-outil multifonctionnel peut être pourvu de différents outils de travail comme un rotor Kress ou une lame inter-cep. Au niveau de l’inter-rang, TED est équipé d’un outil de tonte qui permet une gestion mécanique de l’enherbement du vignoble.

Bientôt des capteurs pour donner des informations sur la vigne

Equipé d’un GPS, il part de son entrepôt pour se rendre directement sur la parcelle. Et il est programmable pour travailler en fonction de la météo, et pour effectuer plusieurs passages. « C’est un gain de temps, et à moindre coût », souligne Arnaud Delaherche. Pas question pour autant que TED remplace le travail de l’homme, assure le chercheur. « Le personnel est utilisé à des tâches avec davantage de valeur ajoutée, et puis, il faudra toujours quelqu’un pour travailler avec le robot. »

>> A lire aussi : Des robots qui portent des charges lourdes à votre place à Lyon

La mission de TED ne s’arrête pas là. Evolutif, il pourra bientôt être équipé de capteurs pour donner des informations sur les maladies de la vigne, par exemple. « C’est tout l’avenir de la robotique dans le domaine du vignoble. »

L’investissement pour cette innovation est de 150.000 euros, pour les trois prochaines années.