VIDEO. Rennes a testé le défilé de robots (et ce n'est pas simple)

TECHNOLOGIE La Digital Tech est organisée en marge des Trans Musicales…

Camille Allain

— 

Le robot Pepper, successeur de Nao, sur la scène de l'opéra de Rennes le 8 décembre 2017.

Le robot Pepper, successeur de Nao, sur la scène de l'opéra de Rennes le 8 décembre 2017. — C. Allain / 20 Minutes

On pourrait les penser dociles. Il n’en est rien. Ce vendredi, Rennes s’est essayé au défilé de robots sur la scène de l’opéra. Censées être contrôlées par leur propriétaire, les trois machines présentées ont toutes fait des caprices. Le chemin est encore long avant de maîtriser totalement cette technologie.

Organisé dans le cadre de la Digital Tech Conference, événement numérique créé en marge des Trans Musicales, le défilé a donné du fil à retordre. « Il n’y a pas d’intelligence artificielle donc je la contrôle depuis mon smartphone », explique Pierre-André Foix, propriétaire et développeur de Maava, robot à la silhouette féminine.

« Elle parle 32 langues »

Comme souvent, sa machine est destinée à un usage d’accueil dans des lieux de passage comme les centres commerciaux ou les lieux touristiques. « Elle parle 32 langues. Ça peut être pratique dans ces endroits », poursuit son inventeur.

A ses côtés, Rodolphe Gelin tente de se faire comprendre de Pepper, le nouveau robot qu’il a mis au point. « L’objectif, c’est de rendre la vie des gens plus facile », explique-t-il. Son petit frère Nao est plus connu. Imaginé il y a dix ans, Nao s’est vendu à 10.000 exemplaires dans le monde.