Batterie, ralentissements… Non, il n’y a pas de conspiration d’Apple contre votre vieil iPhone

TECHNOLOGIE Mais le passage à iOS 11, qui souffre de nombreux bugs, semble un peu plus difficile qu'à l'accoutumée...

P.B.

— 

Un iPhone 6 à côté d'un 6 Plus.

Un iPhone 6 à côté d'un 6 Plus. — RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

« Mon très vieil iPhone 5S s’éteint avec encore 20-30 % de batterie, je dois le recharger au moins une fois par jour au bureau. » Ce témoignage d’une journaliste de 20 Minutes relève de l’anecdote, mais son sentiment semble être partagé par de nombreux utilisateurs d’anciens smartphones d’Apple. « La batterie fond 33 % plus vite mais surtout, tout est beaucoup plus lent sur mon iPhone 6 », renchérit un collègue. Certains internautes soupçonnent une conspiration et crient à l'obsolescence programmée pour les pousser à acheter un nouvel iPhone à 1.000 euros. Mais dans les faits, même si le passage à iOS 11 connaît des ratés, Apple prend plutôt soin de ses utilisateurs.

La lenteur des vieux iPhone, un phénomène inévitable

Téléphones globalement moins réactifs, apps plus lentes à se charger… A chaque nouvelle version d’iOS, les mêmes témoignages reviennent. Et c’est inévitable. Avec iOS 11, Apple supporte comme d’habitude les cinq dernières générations d’iPhone (X/8, 7, 6S, 6, et 5S). Google est loin de pouvoir en dire autant avec Android, avec des mises à jour en général réservées aux téléphones de moins de deux ans.

Sorti en 2013, l’iPhone 5S commence à accuser son âge. Il embarque trois fois moins de mémoire vive (RAM) et est environ quatre fois moins puissant que l’iPhone X. Du coup, avec les nouveautés d’iOS 11, les apps mettent environ 25 % plus de temps à se lancer que sur iOS 10, selon les tests d’Ars Technica. C’est le prix à payer pour continuer de bénéficier des mises à jour sécurité.

La batterie, une science loin d’être exacte

Le phénomène chimique est inexorable, la capacité des batteries lithium-ion diminue avec le temps. Sur le papier, celle d’un iPhone est conçue pour conserver une capacité de 80 % après 500 cycles. Un cycle correspond à des décharges cumulées de 100 %, donc en général, un smartphone, sauf accident, dispose encore d’une autonomie correcte après deux ans. Après trois ou quatre, cela devient plus aléatoire.

Aucune étude scientifique n’a été réalisée sur iOS 11. Mais l’entreprise Wandera, qui fait de la compression de données Web, a analysé 50.000 iPhone de ses clients. Selon son verdict, alarmant, les batteries se déchargeaient deux fois plus vite sous iOS 11 que sur la version 10. Ces mesures ont toutefois été faites le week-end de la sortie du logiciel, et il est assez courant que la batterie souffre les premiers jours, avec la mise à jour de nombreuses apps.

De nombreux bugs dans iOS 11

Comme le soulignent nos confrères du Monde, malgré la sortie d’une version bêta cet été, iOS 11 souffrait de nombreux bugs lors de son lancement fin septembre. Apple a déjà publié six mises à jour en deux mois : un record pour l’entreprise. Que faire dans les cas les plus extrêmes, si l’autonomie ou les performances rendent votre vieil iPhone inutilisable ? Voici quelques pistes :

  • Pour les iPhone qui tournent au ralenti après deux ou trois mises à jour annuelles, mieux vaut faire une sauvegarde puis refaire une installation propre d’iOS. Et de manière générale, s’assurer que le disque dur n’est pas rempli à craquer de selfies.
  • Pour la batterie, aller dans Réglages > Général > Rafraîchissement des applications en arrière-plan, et désactiver l’option pour les apps les plus gourmandes (Facebook, Instagram, Snapchat, YouTube notamment).
  • Vérifiez également dans Réglages > Batterie, si des apps ne vident pas la batterie à elles seules. Depuis qu’une collègue a désinstallé Facebook, qui croquait 63 % de son autonomie, « ça va beaucoup mieux ».
  • Si rien n’y fait, il est possible de faire remplacer sa batterie par Apple, ou de commander un kit en ligne avec les outils nécessaires pour une vingtaine d’euros.

Mots-clés :