Uber: Les utilisateurs iPhone traqués, Apple aurait menacé de supprimer l'application

DATA Le géant du VTC aurait commencé cette « traque par l’iPhone » en 2014 afin de contrecarrer des chauffeurs chinois qui se réservaient des courses fictives à l’aide de téléphones d’occasion…

20 Minutes avec agence

— 

L'application Uber sur iPhone

L'application Uber sur iPhone — THOMAS OLIVA AFP

Tim Cook, PDG d’Apple, a manqué de bannir l’application Uber de l’App Store au début de l’année 2015. En cause, les pratiques du géant des VTC. Uber continuait de récupérer les données des utilisateurs d’Apple, même après que ceux-ci eurent supprimé l’appli.

Ce procédé va à l’encontre des règles de protection de la vie privée instaurées par Apple. Le fondateur d’Uber, Travis Kalanick, avait cependant ordonné à ses développeurs de créer un système pour dissimuler leur pratique aux yeux de la marque à la pomme.

>> A lire aussi : Uber: Des clients géolocalisés jusqu'à cinq minutes après la course

Lutter contre une fraude

Le New York Times a, lui, révélé l’affaire ce dimanche, assurant que cette « traque par l’iPhone » aurait commencé en 2014 afin de lutter contre une fraude très répandue en Chine. Certains chauffeurs chinois réservaient des courses fictives à l’aide d’iPhone d’occasion, en utilisant les comptes Uber des anciens propriétaires des terminaux.

Travis Kalanick aurait ainsi souhaité pouvoir reconnaître un téléphone Apple même après la désinstallation de l’application par son utilisateur. Déjà mis en cause ans pour ses pratiques, en interne, avec ses clients ou ses chauffeurs, Uber a nié ces accusations.

>> A lire aussi : VIDEO. Le patron d'Uber filmé en train de s'énerver contre un chauffeur ruiné

Uber nie espionner les utilisateurs

« Nous ne continuons en aucun cas à suivre les utilisateurs individuels où leur emplacement une fois qu’ils ont supprimé l’application », a déclaré un porte-parole d’Uber au média américain The Verge.

Uber a également précisé que « la possibilité de repérer des utilisateurs contrevenant aux règles lorsqu’ils tentent d’utiliser à nouveau notre réseau représente une importante mesure de sécurité, à la fois pour Uber et pour ses clients ».