Le magazine Gala a provoqué un tollé sur la Toile. En cause, une légende raciste sur la tenue portée par le haut-commissaire du Swaziland
Le magazine Gala a provoqué un tollé sur la Toile. En cause, une légende raciste sur la tenue portée par le haut-commissaire du Swaziland - Gala

Gala aurait sans doute dû faire preuve d'« un peu de tenue ». Mais surtout de respect. Le magazine, sorti en kiosque mercredi, a provoqué un tollé, en comparant la tenue vestimentaire du haut-commissaire du Swaziland et de son épouse à un vulgaire déguisement pour « mardi gras ».

« Un peu de tenue ! », peut-on lire en légende de la photo d’une rencontre entre le haut-commissaire du Swaziland, Christian Muzie Nkambule, et de son épouse, et la reine Elisabeth II, le 2 mars dernier à Buckingham Palace.

« Ce n’était pourtant pas mardi gras. Mais pour rencontrer Sa Majesté Elisabeth II, à Buckingham Palace, le haut-commissaire du Swaziland, Christian Muzie Nkambule, et son épouse ne se sont pas trop préoccupés de la tenue à adopter. Ils sont venus en pagnes en wax, tissu typique de leur petit royaume, ancienne colonie britannique. Osé. »

Tollé

Un commentaire qui a choqué et suscité l’indignation des internautes. « Oui, bonjour @GALAfr, c’est "osé" et digne de "mardi gras" que de porter des tenues traditionnelles quand on vient du Swaziland ? #Fatigue », a tweeté un internaute.

« Nous sommes sincèrement désolés d’avoir heurté nos lecteurs, nous ferons preuve de plus de vigilance à l’avenir », a répondu le magazine à cet internaute.

« Quel mépris et quelle ignorance de la part de @GALAfr ! », s’est insurgée une autre internaute.

Rappelons au passage que la tenue traditionnelle portée par le couple Nkambule n’est pas en wax.

« Inexcusable »

Gala s’est platement excusé, cette fois en postant directement un communiqué sur Twitter. Mais le mal est déjà fait.

« Le titre du papier, ses mots, son ton, ont été mal choisis, et nous comprenons trop tard qu’ils aient pu choquer. C’est inexcusable de notre part », indique le magazine.

L’écrivain Alain Mabanckou, Prix Renaudot et finaliste du Man International Booker Prize, a également réagi sur le réseau social. « L’ignorance criarde du magazine people @gala qui débite des commentaires insipides sur la tenue vestimentaire du couple royal du Swaziland. »

Même indignation du côté de l’animatrice Valérie Damidot.

Un commentaire plus qu’étonnant quand on sait qu’aux yeux du même magazine Gala, le wax est synonyme d'« ethnique chic »… quand il est notamment porté par des stars (blanches) du monde de la mode.

En 2012, Gala vantait le wax
En 2012, Gala vantait le wax - Gala

En avril 2012, le magazine affirmait en effet « cet été, vous ne couperez pas aux imprimés wax, inspirés des boubous africains, qui donnent à nos tenues casual une délicieuse touche de sophistication colorée »…

Mots-clés :