Vue de dos d'un iPhone 7 couleur argent
Vue de dos d'un iPhone 7 couleur argent - SYSPEO/SIPA

Dix ans déjà… Le 9 janvier 2007, à San Francisco, Steve Jobs présentait le tout premier modèle de l’iPhone : le iPhone 2G (ou EDGE) qui sera commercialisé, pour le grand public, quelques mois plus tard. Depuis, plus d’un milliard d’exemplaires a été vendu et le smartphone a beaucoup évolué. Nous sommes déjà à la version 7 du téléphone en attendant la sortie prévue en septembre prochain de l’iPhone 8 et de ses déclinaisons. Si le succès a été au rendez-vous, les polémiques aussi. Système fermé d’Apple contre système ouvert d’Androïd, concurrence acharnée avec Samsung, nos internautes n’ont pas manqué de sujets sur lesquels s’affronter. Quoi de mieux pour fêter dignement un anniversaire ?

« Simple d’utilisation. Solide. Fiable. »

Arthur, pour sa part, est fan. Il résume pourquoi l’iPhone a nettement sa préférence : « Simple d’utilisation. Solide. Fiable. » et poursuit par un argument qui touche dans le mille : « Pourquoi autant de seniors ont un iPhone alors qu’ils ne savent même pas utiliser un ordinateur ! ? Parce que c’est simple. » Amandine qui a connu iPhone 4s avant de passer au 5c, approuve : « Je ne pourrai pas m’en passer. Apple est simple d’utilisation. La preuve ? Mes parents qui ne sont pas du tout [branchés] High-Tech, ont un IPhone et ils arrivent à s’en servir ! » Tout juste reconnaît-elle deux points négatifs : « La batterie qui ne dure vraiment pas longtemps et le prix. » Elle touche là à deux points très mais alors vraiment très sensibles.

« L’Iphone c’est bien mais c’est trop cher »

Selon Louis, le prix est clairement un problème : « L’Iphone c’est bien mais c’est trop cher alors je vais bifurquer chez un concurrent pour avoir tout aussi bien mais en moins cher ! » Quant à la durée de vie de la batterie, c’est « du foutage de gueule » et ne parlons même pas de l’appareil photo : « C’est un peu la cata quand tu compares à Samsung. » Tant de reproches méritent sanction. Louis dit « bye bye à l’iPhone dans les années à venir ».

Mikaël se montre encore plus minutieux quant aux défauts du smartphone d’Apple : « - L’autonomie de la batterie
- L’obligation de mettre une carte bancaire pour télécharger des musiques et des applications (ce n’était pas une obligation sur les anciens modèles)
- La plupart des applications sont payantes pour le peu de performance qu’elles produisent (sur Play store, elles sont gratuites et marchent très bien mais là encore, ça varie selon les modèles)
- La Pomme fait varier les modèles pour se gaver sur le dos des gens et de ses travailleurs (Foxconn on se rappelle). »

Le dossier à charge est sévère d’autant qu’il précise : « J’utilise Samsung et Windows Phone et je suis très heureux des deux. » 

« Ils ont changé le monde »

On va quand même laisser le dernier mot aux adorateurs d’Apple. Ryad s'avance sur la technologie disruptive : « Ils ont très bien compris que dans notre main, entre deux rendez-vous, on ne devait se focuser que sur une tâche, une seule. Ils ont changé le monde. » Quant à Kim qui a vécu « les pires semaines de [sa] vie » sous Androïd, elle s’émeut : « Apple c’est la vie personnellement j’en suis accro ! »

 

Mots-clés :