Capture d'écran de la vidéo publiée par un étudiant moldave en Allemagne imaginée pour Adidas.
Capture d'écran de la vidéo publiée par un étudiant moldave en Allemagne imaginée pour Adidas. - Eugen Merher

C’est la magie d'Internet. Le 15 décembre dernier, quand Eugen Merher, étudiant moldave en Allemagne en réalisation publicitaire, met en ligne sa fausse pub pour Adidas, l’équipementier sportif n’a jamais entendu parler du jeune homme. Trois semaines et 5 millions de vues plus tard, la marque lui propose un stage. Il faut dire que la vidéo, brillante et bouleversante, a tout du spot professionnel.

L’apprenti réalisateur est revenu sur la genèse du projet auprès du Figaro : « On nous demande de faire deux publicités par an avec l’école (Filmakademie Baden Württemberg, à côté de Stuttgart) (…) C’est le moment de faire ce genre de projet, parce que l’école nous paie tout le matériel professionnel et les figurants. Une publicité comme celle-ci m’a coûté 3 500 euros, elle en vaudrait 150 000 si j’avais dû la tourner en professionnel, en payant tout. »

>> A lire aussi : Paul Pogba choisit son premier équipementier, Adidas

Le synopsis du court-métrage est sobre et efficace : un retraité tente à plusieurs reprises de quitter la maison de retraite où il vit, renouant avec son ancienne passion pour la course à pied, baskets Adidas aux pieds. Interrogé par le site du Huffington Post, Eugen Merher, 26 ans, a confié avoir contacté le service communication de la firme à plusieurs reprises sans réponse de leur part. Près d’un mois après la mise en ligne de la vidéo, le spot comptabilise plus de vues que certaines publicités officielles de la marque, dont celle mettant en scène Gareth Bale.

L’étudiant aurait finalement été mis en relation avec certains cadres de l’équipementier. Pas de quoi déstabiliser le jeune homme, qui a déclaré au Figaro : « Ils me proposent un stage pour l’instant, mais je préfère rester en free-lance ».

Mots-clés :