De notre correspondant en Californie,

Avec Android, Google s'est inflitré sur plus d'un milliard d'appareils. Lors de sa conférence I/O de San Francisco, jeudi, l'entreprise a dévoilé sa stratégie pour étendre ses tentacules sur tous les objets du quotidien.

Fin 2015, Google va lancer Brillo, une plateforme pour l'Internet des objets. Dérivé d'Android, la nouvelle architecture veut mettre de l'ordre dans la jungle des standards actuels. Selon Sundar Pichai, nouvel homme fort de l'entreprise, Google veut tout connecter, de nos fours jusqu'à la ferme du futur «afin de simplifier nos vies et d'économiser nos ressources».

Stockage photo gratuit et illimité dans le Cloud

Après plusieurs échecs, Google veut imposer Android Pay face aux solutions d'Apple et de Samsung. Le système de paiement sans contact sera bientôt sécurisé grâce aux empreintes digitales, et plus de 700 chaînes l'acceptent aux Etats-Unis. Attendu à l'automne, Android M proposera une mise à jour mineure avec un meilleur contrôle sur l'accès des apps à nos données. Enfin, la nouvelle application Photos organise les clichés de manière intelligente grâce à la reconnaissance d'images et propose un stockage gratuit et illimité dans le Cloud.

Montres, maisons, voitures, réalité virtuelle... Google combat sur tous les fronts et pourrait bien éparpiller ses forces. Facebook est en train de s'imposer comme un poids lourd de la publicité mobile, l'iPhone 6 cartonne en Chine et Apple grignote des parts de marché depuis trois trimestres. Pire, selon Goldman Sachs, 75% des revenus publicitaires de Google sur smartphones et tablettes proviendraient d'iOS. La domination est loin d'être totale.

Mots-clés :