Recherche en ligne: Facebook abandonne Microsoft Bing

WEB Le réseau social restreint son partenariat avec le moteur de recherche de Microsoft, sûrement pour mieux attaquer Google...

20 Minutes avec agence

— 

Capture d'écran du moteur de recherche Bing

Capture d'écran du moteur de recherche Bing — 20minutes.fr

Ce pourrait être, en creux, une nouvelle étape dans la guerre que souhaite aujourd'hui mener Facebook contre Google. L'incontournable réseau social aux 1,3 milliard d'utilisateurs vient, en effet, de décider qu'il ne ferait plus appel aux résultats de Bing dans son propre module de recherche en ligne. Une façon de se placer plus franchement sur le marché des moteurs de recherche, trusté par Google.

A l'occasion de la mise à jour de son Graph Search sur sa page américaine (qui permettra désormais de retrouver d’anciennes publications à partir de simples mots-clés), Facebook a fait savoir qu'il ne souhaitait plus y afficher de pages externes, mais uniquement des résultats internes, allant ainsi à l'encontre du partenariat signé en 2010 avec Microsoft, propriétaire de Bing.

Vers une recherche en ligne personnalisée

Si le discours se veut rassurant quant au maintien d'une coopération entre les deux géants informatiques («Nous continuerons à avoir un formidable partenariat avec Microsoft dans beaucoup d'autres domaines», a assuré un porte-parole de Facebook à Reuters), les raisons de penser que Facebook cherche aujourd'hui à devenir un acteur de poids dans la recherche sont nombreuses.

En ayant désormais la connaissance des centres d'intérêt de ses utilisateurs, la société de Mark Zuckerberg dispose d'une ressource inégalable pour proposer un outil de recherche adapté aux demandes de chacun. De quoi s'inviter sur le marché très lucratif de la recherche en ligne, et de convoiter avec force une part du gâteau croqué par Google.

Mots-clés :