Une homme tient un iPhone 5S dans l'Apple store de New-York, le 20 septembre 2013.
Une homme tient un iPhone 5S dans l'Apple store de New-York, le 20 septembre 2013. - JOHN ANGELILLO/NEWSCOM/SIPA
Philippe Berry

Votre mise à jour vers iOS7 a été longue et pénible? Celle vers iOS8 devrait normalement aller plus vite. Car le fameux réseau de distribution de contenu d'Apple, ou CDN en anglais, est désormais opérationnel, comme l'a constaté l'expert Dan Rayburn, jeudi. Selon lui, Apple devrait au total payer plus de 100 millions de dollars aux fournisseurs d'accès à Internet (FAI) d'ici la fin de l'année pour accélérer ses transferts. De quoi relancer la polémique autour de la neutralité du Net, même si, dans ce cas, la problématique est différente.

Par souci d'équité, payer pour aller plus vite est interdit. Mais cela ne concerne que la portion des tuyaux menant chez l'abonné («the last mile», ou les derniers 1.500 mètres). Sur le reste du réseau, au milieu de l'océan Atlantique, par exemple, il existe déjà de vastes accords commerciaux d'interconnexion entre les créateurs de contenus et les acteurs télécoms. Internet est en effet un réseau de réseaux, et personne ne le contrôle de bout-en-bout.

Google, Amazon et Microsoft font pareil

Ici, au lieu de payer un intermédiaire comme Akamai ou Level3 pour louer leur CDN, Apple, comme Netflix, paie directement les FAI pour contrôler l'acheminement de ses contenus. Pour cela, des serveurs sont installés chez les entreprises télécoms pour précharger des données ou choisir le data center le plus près de l'utilisateur.

Netflix paie en pleurnichant mais Apple a, jusqu'ici, plutôt fait profil bas. «Netflix essaie de semer la confusion en parlant de neutralité du Net alors qu'il ne s'agit que d'accords commerciaux d'interconnexion», précise Dan Rayburn à 20 Minutes. Selon l'expert, Microsoft, Google, Amazon, Ustream... Tout le monde ou presque fait pareil, depuis des années. Ce qui est en train de changer, c'est l'étendue de ces contrats. Certains craignent que des petits acteurs ne puissent pas lutter à armes égales, faute de moyens.

Apple place ses pions dans le Cloud

Son CDN devrait permettre à Apple de mieux gérer les pics de trafic, pour distribuer OS X Yosemite ou iOS8. A l'heure actuelle, l'entreprise devrait continuer d'utiliser des CDN-tiers en plus du sien, notamment pour les contenus iTunes. Mais Dan Rayburn s'attend à la voir basculer progressivement tout son trafic.

L'infrastructure est déjà là. Selon l'expert, la capacité du CDN d'Apple dépasse plusieurs terabits par seconde, soit plus de «dix fois ses besoins actuels». Cela pourrait bien changer, surtout si elle lançait un service de télévision par Internet à la carte...