A gauche, le jeu mobile Piou piou contre les cactus, sorti en 2011. A droite, Flappy Bird, sorti en 2013.
A gauche, le jeu mobile Piou piou contre les cactus, sorti en 2011. A droite, Flappy Bird, sorti en 2013. - CAPTURE D'ECRAN/20MINUTES.FR

Téléchargé plus de deux millions de fois par jour, «Flappy Bird» est devenu du jour au lendemain le nouveau jeu mobile star des plateformes d’Apple et Google. Sa difficulté, qui rend les joueurs aussi accros que fous de rage, fait l'objet de commentaires très hilarants sur les réseaux sociaux et sur YouTube. Si bien qu’il est impossible de passer à côté de l'application.

Pourtant, le concept du jeu, qui consiste à aider un oiseau jaune à se faufiler entre des tuyaux verts en tapotant sur son smartphone, n’est pas nouveau. «Flappy Bird» ressemble étrangement à un autre jeu mobile, «Piou piou contre les cactus», développé par Kek et sorti… il y a trois ans! Une source d'inspiration pour le créateur de «Flappy Bird», un Vietnamien de 29 ans? En tout cas, les captures d'écran sont troublantes.

Interrogé par 20 Minutes, Kek nous indique avoir «contacté le développeur de Flappy Bird hier ou avant-hier» par e-mail. Il nous raconte: «Il m’a répondu qu’il n’avait pas vu mon jeu avant. Je n’y crois pas, mais je ne peux rien faire. En plus il est en Asie.» Pendant ce temps, le Vietnamien refuse les interviews aux médias qui souhaitent l’interroger sur la popularité de son jeu et se montre très discret. «C’est quand même étrange», fait remarquer Kek, agacé.

Impuissant, Kek dit être frustré face à ce succès «assez hallucinant», qui rapporte sans doute déjà gros au développeur asiatique. Il se désole: «J’ai sorti mon jeu en 2011... Peut-être qu'il y avait moins de joueurs mobiles à cette époque là». Ce qui pourrait expliquer que les internautes s’emballent seulement maintenant pour le petit oiseau jaune qui peine à voler.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé