Un artwork de «Grand Theft Auto 5».
Un artwork de «Grand Theft Auto 5». - Rockstar Games

J.M.

Certains joueurs sont ravis. Mais l’éditeur Rockstar du jeu vidéo le plus attendu de l’année, un peu moins. Des clients britanniques qui avaient précommandé «Grand Theft Auto V» sur le site amazon.co.uk ont eu la surprise de le trouver dans leur boite aux lettres samedi, relate BBC News. Or, le blockbuster ne doit sortir officiellement que ce mardi 17 septembre dans le monde et l’éditeur Rockstar avait imposé un embargo très strict aux distributeurs.

Rockstar mène une enquête

De son côté, interrogé par GamesIndustryInternational, Rockstar Games a indiqué dimanche: «Nous sommes en train d’enquêter sur ces ventes prématurées, pour savoir comment et pourquoi elles se sont produites.»  

Ce lundi, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, des magasins allaient rester ouverts jusqu’après minuit pour écouler le jeu. En France, «aucune ouverture tardive dans le réseau des FNAC n’est prévue», déclarait-on ce lundi à la Fnac. Du côté de Micromania, où l’on rappelle que Rockstar a fait parvenir un mail aux distributeurs insistant sur le respect de la date de vente, pas d’ouverture tardive non plus.

Mais dans l’Hexagone, selon le site Gamergen, certaines petites boutiques spécialisées proposaient déjà «Grand Theft Auto V» à la vente dès samedi. Et certains clients n’en faisaient pas mystère sur Twitter.