Paris le 02 juillet 2013. Illustration application I Phone Cinemacit
Paris le 02 juillet 2013. Illustration application I Phone Cinemacit - A. GELEBART / 20 MINUTES

Aude Massiot

«Redécouvrir le cinéma grâce à Paris, et redécouvrir Paris par le cinéma». Le pôle Web d’Arte et le studio transmédia Small Bang ont lancé ce mardi leur nouvelle plate-forme web, Cinemacity, et son application mobile associée. Ils proposent aux Parisiens et aux touristes de se promener dans la capitale, et de retrouver les lieux exacts où ont été tournées certaines scènes de films célèbres.

«La base de données va continuer à s'enrichir»

En suivant des balades programmées sur son smartphone, chacun peut visionner les extraits de ces films en direct. Dix-huit balades à thème sont déjà disponibles sur la plate-forme. Ce nouveau projet est un des premiers à proposer de la «réalité augmentée» de manière totalement gratuite et accessible en plusieurs langues.

TEASER CINEMACITY - Version Française from SMALL BANG on Vimeo.

Gilles Freissinier, le directeur du pôle Web d’Arte France, décrit cette plate-forme comme s’inscrivant dans la stratégie, engagée depuis plusieurs années par le groupe franco-allemand, visant à devenir un «média global» grâce à une synergie entre les programmes télévisés et l’interface web. Au 1er juillet, 400 extraits de 126 films différents sont disponibles sur Cinemacity. Gilles Freissinier promet que «la base de données va continuer à s’enrichir avec le succès qu’elle rencontrera», le groupe étant actuellement en négociation avec d’autres plateformes VOD pour obtenir l’autorisation de diffusion pour certains films.

Une aubaine pour la ville de Paris

«Vivre un territoire par l’imaginaire.» C’est ainsi que Frédérique Calandra décrit ce projet novateur. Pour la maire du 20e arrondissement, où beaucoup de films français et étrangers ont été tournés, cette nouvelle expérience serait une aubaine pour la ville, car elle permettrait de «développer un tourisme alternatif et durable». Donner les moyens aux touristes de ne pas se cantonner aux grands monuments classiques parisiens, mais aussi de découvrir des quartiers délaissés, tout aussi attractifs, comme celui de Belleville.

Dans les années qui viennent, le projet pourrait se développer dans d’autres capitales européennes, comme à Berlin, ou encore dans de grandes villes américaines.

Sur la plate-forme est aussi mis en place un «Cinélab». Ce lieu virtuel s’adresse aux réalisateurs émergents, et leur propose de créer leur propre «fiction-balade», un parcours filmé dans Paris sous la forme d’une minisérie de cinq épisodes de 2 minutes. Une première fiction-balade, «Chat», disponible sur le site, a été réalisée par Ilan Cohen et tournée dans le quartier de Haut Belleville. On y suit le périple de plusieurs personnes pour qui le temps s’est arrêté. Douce analogie avec cette initiative Cinemacity qui permet de remonter le temps par le biais du cinéma.