La Xbox One a été présentée le 21 mai 2013 et sera disponible «plus tard dans l'année».
La Xbox One a été présentée le 21 mai 2013 et sera disponible «plus tard dans l'année». - MICROSOFT

Nous vivons en pleine période de transition. En passant des supports physiques DVD/Blu-ray à l'immatériel du cloud, le monde du jeu vidéo cherche encore l'approche idéale. Et en essayant de protéger les intérêts des éditeurs tout en proposant de nouvelles fonctionnalités au joueur, Microsoft semble faire un pas en avant et deux en arrière, comme à la plus belle époque des DRM sur iTunes. Jeudi, l'entreprise a, sur son site, apporté des précisions sur trois dossiers chauds: la licence des jeux, la connexion à Internet et Kinect. Explication de texte.

1. Licences: Le prêt et la revente limités

«Vous pouvez accéder à vos jeux depuis n'importe quelle Xbox One –pas de disques requis»

Traduction: Que vous achetiez une galette ou téléchargiez le jeu, une copie est créée dans le cloud à l'installation, et il est possible d'y jouer depuis n'importe quelle Xbox One... A condition de se connecter à son compte. Vous pouvez donc jouer chez un ami mais pas à deux en même temps sur deux consoles différentes.

«Jusqu'à 10 membres de votre famille peuvent jouer à vos jeux depuis n'importe quelle Xbox One»

Traduction: Microsoft propose une sorte de prêt/partage restreint à une liste de dix «membres de votre famille». Comment est-elle gérée? Vos amis peuvent-ils en faire partie? Peut-on jouer au même jeu en même temps? L'entreprise communiquera les détails «plus tard». La logique, au vu du reste du communiqué: il faudra sans doute établir la liste via ses contacts du Xbox Live, et il serait surprenant –et complexe à vérifier sans envahir la vie privée– que les amis soient exclus.

«Les éditeurs pourront autoriser la revente ou l'échange de jeux chez certains partenaires»

Traduction: Chaque éditeur sera libre d'autoriser... ou d'interdire le marché de l'occasion pour un jeu. Et cela ne sera possible que chez des partenaires (au hasard, Micromania, la Fnac). En revanche, c'est la fin de la vente directe entre particuliers via eBay –voir le point suivant.

«Les éditeurs pourront mettre en place des frais de transfert avec les boutiques partenaires»

Traduction: Les éditeurs pourront, s'ils le décident, toucher une commission sur l'occasion –ce qui n'est pas le cas à l'heure actuelle. Microsoft Studios indique qu'il n'imposera pas de taxe sur ses titres maison. Reste à voir quel éditeur demandera le premier sa part du gâteau de l'occasion, tout en proposant un jeu neuf en téléchargement à 70 euros.

«Un jeu peut être donné à un ami à condition qu'il fasse partie de votre réseau Xbox Live depuis au moins 30 jours. Chaque jeu ne peut être donné qu'une fois.»

Traduction: Vous pouvez toujours vous brosser pour «donner» un jeu à une inconnue contre un chèque ou le prêter de pote en pote. Comme tout est basé sur le Xbox Live, Microsoft peut facilement suivre le trajet migrateur d'un titre et le bloquer.

 

2. Internet: La console doit être connectée au moins une fois par jour

«Vous pouvez jouer offline jusqu'à 24 heures sur votre console principale»...

Traduction: La console ne doit pas être connectée à chaque instant mais au minimum une fois par jour. Officiellement car elle propose des services Web. Officieusement car une connexion aux serveurs de Microsoft est nécessaire pour gérer les droits sur chaque titre. Et si vous partez en vacances chez Papy pour deux semaines dans le Larzac? Vous pourrez toujours aller à la pêche.

...«et jouer jusqu'à une heure offline si vous êtes connecté à une autre console»

Traduction: Microsoft l'a vue venir de loin, votre idée de couper le wifi chez un ami puis de courir chez vous pour jouer à deux simultanément.

«Sans connexion (après 24h, ndr), il n'est plus possible de jouer mais vous pouvez toujours regarder un Blu-ray ou un DVD»

Traduction: Après avoir été dégagé de votre partie de Halo, vous pourrez toujours pleurer devant la mort de votre personnage préféré dans Game of Thrones.

 

3. Vie privée et Kinect: Des réglages à la carte

«Vous contrôlez ce que Kinect voit et entend»

Traduction: A l'installation, vous aurez le choix entre différents réglages et Kinect ne jouera pas les Big Brother à moins que vous l'y autorisiez. Microsoft jure qu'aucune conversation n'est enregistrée ni uploadée sur ses serveurs. C'est rassurant vu le programme d'espionnage de la NSA révélé par le Guardian.

«Vous décidez quand Kinect est on, off ou en pause»

Traduction: Vous pouvez quand même l'éteindre ou désactiver l'écoute permanente qui vise à réveiller la console quand elle entend «Xbox, on». Mais Microsoft le précise, «certains jeux ont besoin de Kinect pour fonctionner, et il faudra le rallumer pour profiter de l'expérience».

Pour l'instant, on ne sait pas dans les détails comment Sony abordera tous ces points. Les précisions de Microsoft vous convainquent-elles?

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé