«Home»: Facebook veut rassurer les mobinautes sur les questions de confidentialité

HIGH TECH Après la présentation jeudi de «Facebook Home», qui place le réseau social au cœur du système d'exploitation mobile Android, les défenseurs de la vie privée se sont alarmés des dérives potentielles. Facebook fait le point...

Anaëlle Grondin

— 

Mark Zuckerberg présente Facebook Home, le 4 avril 2013, à Menlo Park, en Californie.

Mark Zuckerberg présente Facebook Home, le 4 avril 2013, à Menlo Park, en Californie. — R.GALBRAITH/REUTERS

A peine dévoilé, Facebook Home a suscité les inquiétudes. Et si cette super appli qui intègre le réseau social au cœur d'Android, via une nouvelle interface, était un danger pour notre vie privée? Quelles données seront collectées sur notre smartphone et pendant combien de temps? A quoi Facebook aura accès sur notre appareil? Pour rassurer les observateurs et les futurs utilisateurs de Facebook Home, le réseau social a publié une série de questions/réponses pour leur permettre d’y voir plus clair. Première remarque: «Home ne change rien à vos réglages de confidentialité sur Facebook et ceux-ci fonctionnent de la manière sur Home que sur Facebook».

>> Comment fonctionne Facebook Home? La présentation ici

Concernant les informations collectées, le site de Mark Zuckerberg explique que les activités comme les «like», les commentaires et les messages publiés sont pris en compte, ainsi que les applications ouvertes sur votre téléphone. «Nous stockons ces informations sous une forme identifiable pendant 90 jours», peut-on lire. Avant d’être rendues anonymes, ou bien avant d’être supprimées? Mystère pour le moment. On ignore également encore ce que Facebook compte faire de ces données, qui, pendant trois mois, seront ainsi liées à l’utilisateur.

Le réseau social précise ensuite que pour ce qui est de la géolocalisation, il n’ira pas plus loin, avec Home, que ce qu’il fait déjà avec l’application Facebook que vous avez déjà sur votre smartphone Android. Le site assure aussi que Home ne collectera pas les informations liées à vos activités sur d’autres applications de votre téléphone. «Facebook peut voir que vous avez lancé une application de cartographie, mais il ne recevra pas de données sur les adresses que vous cherchez ou toute autre activité effectuée au sein de cette application», est-il précisé sur le site.

Prise en charge des notifications sur les appareils où Home est installé d’origine

Pour les terminaux sur lesquels Home est installé d’origine, le service va un peu plus loin. Il prendra en charge par exemple le système de notification sur votre téléphone, même celles qui concernent d’autres applications qui n’ont rien à voir avec Facebook. Cela peut aller d’un appel entrant, à un SMS reçu, jusqu’à une alerte émanant de votre agenda. Facebook collecte des informations sur ces notifications, mais rien sur leur contenu, assure le réseau social. 

Rassurez-vous, si vous ne faites pas confiance à ce nouveau service, rien ne vous oblige à l’utiliser. Home n’est ni obligatoire ni indispensable pour accéder à Facebook sur Android.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.