Dashlane, un agent secret bien identifié

Internet En générant des mots de passe protégés et aléatoires, ce logiciel simplifie la vie de l'internaute

Christophe séfrin

— 

Dashlane crypte, collecte et stocke les mots de passe de l'utilisateur.

Dashlane crypte, collecte et stocke les mots de passe de l'utilisateur. — dr

Vous ne vous rappelez plus de votre identifiant sur Deezer ? Et depuis combien de temps n'avez-vous pas modifié le mot de passe de votre banque en ligne ? Nous accumulons ces codes secrets engendrant une indigestion du Web. L'affaire Evernote et ses 50 millions de mots de passe réinitialisés imposent de rester vigilant face aux menaces sur Internet. S'il est recommandé d'utiliser un mot de passe différent d'au moins huit caractères à chaque compte créé, on peut aussi ne plus avoir à s'en soucier.

La solution ? Dashlane, un logiciel gratuit grâce auquel vous n'aurez plus un seul mot de passe à saisir, sinon celui – unique – servant à initialiser Dashlane au démarrage de votre ordinateur. Un concept proche de ceux de 1Password ou de Wallet qui sont payants. Une fois installé, Dashlane repère vos identifiants et mots de passe et vous conseille de modifier ceux qui présentent une sécurité insuffisante. Vous savez immédiatement à quoi vous en tenir. Et découvrez aussi combien de fois vous utilisez le même mot de passe…

«Sécurité et liberté»


Dès lors, vous pouvez pour chaque site choisir si Dashlane vous connectera ou non automatiquement avec vos mots de passe habituels grâce à son extension installée dans votre navigateur. Plus intéressant : Dashlane peut gérer seul vos visites sur le Web. «Un mot de passe différent, complètement aléatoire, sera généré de manière automatique», explique Emmanuel Schalit, le président de Dashlane. Du coup, selon lui, «on augmente la sécurité et la liberté de se promener sur Internet». A l'essai, Dashlane se révèle comme une évidence, avec une navigation désinhibée. Côté sécurité, le logiciel, qui peut aussi être utilisé pour les paiements bancaires ou la saisie de numéros de carte d'identité ou de passeport dans les formulaires en ligne, «n'a aucun accès aux données de l'utilisateur», assure Emmanuel Schalit, toutes les informations restant cryptées. «On ne connaît que le mail de nos usagers, même pas leur nom. Pour le reste, c'est comme si l'on avait jeté la clé au fond du puits.»

Mots-clés :

Aucun mot-clé.