Google Glass: Quels impacts sur la santé?

13 contributions
Publié le 5 mars 2013.

HIGH TECH - Alors que Google s'apprête à faire tester ses lunettes intelligentes par des développeurs et une poignée d'internautes avant de les commercialiser, plusieurs questions subsistent...

Le projet Google Glass est en passe de se concrétiser. La firme de Mountain View a bien l’intention de séduire le public à la fin de l’année avec ses lunettes connectées. Avec elles, Google veut introduire la réalité augmentée dans notre quotidien. Deux exemples concrets: il sera possible en les portant dans la rue de voir votre itinéraire sur le petit écran transparent installé au-dessus de l’œil droit. Plus besoin de sortir votre téléphone de votre poche. De la même manière, il sera possible de se renseigner sur un monument de votre champ de vision grâce à ce même écran, qui affichera toutes ces informations en puisant sur le Web. D’après Engadget, la connexion à Internet ne passerait pas par la 3G ou la 4G. Mais pour trouver les données à afficher, les lunettes s’appuieraient sur les réseaux Wi-Fi alentours ou sur votre mobile grâce au Bluetooth.

Google assure que le rayonnement est faible

Doit-on craindre des risques pour la santé, liés au rayonnement des ondes? Car celles-ci côtoieront directement vos tempes et donc votre cerveau avec les Google Glass. «Nous sommes très attentifs à cela», a assuré à Wired Babak Parvi, expert en bio et nanotechnologies, qui a  travaillé sur le projet. Il le défend ainsi: «Pour le moment, [les ondes] sont largement inférieures à celles dégagées par un téléphone portable.»

Il explique qu’un téléphone nécessite un signal très fort pour communiquer avec une antenne-relais souvent éloignée de l’appareil et que le système de Google Glass reposera sur un rayonnement très faible. Mais très faible ne signifie pas nul pour autant. Une nuance qui découragera peut-être ceux qui se soucient déjà de la place de plus en plus importante des ondes dans l’environnement.

Risque de confusion visuelle

Une autre question relative à la santé se pose avec l’arrivée prochaine des lunettes de Google sur le marché. Ceux qui passent des journées entières devant les écrans souffrent déjà de fatigue visuelle, que penser alors de l’utilisation de ces lunettes intelligentes qui implique de lever l’œil droit vers un minuscule écran pour bénéficier de la réalité augmentée? Forbes a posé la question à Sina Fateh, un ophtalmologiste spécialisé dans les technologies. Selon lui, il y a de quoi s’inquiéter. Au-delà de la fatigue, il pense que l’écran unique au-dessus d’un seul œil peut entraîner un risque de confusion visuelle. «Le problème est que vous avez deux yeux et le cerveau déteste voir une image en face d'un oeil et rien en face de l'autre», affirme-t-il. Un mauvais alignement des yeux pourrait apparaître selon lui. Un phénomène qu’il a déjà observé chez des pilotes d’avions militaires.

Steve Mann, un professeur de l’Université de Toronto au Canada, a élaboré il y a plusieurs années ses propres lunettes connectées. Il se range du côté de Sina Fateh, expliquant à Forbes qu’il a été confronté à des effets secondaires comme des vertiges ou encore des confusions visuelles. Il a alors repensé ses lunettes en plaçant l’écran directement en face de l’œil.

«Les Google Glass sont censées être utilisées pour de micro-usages» 

Contactée par le média américain, la firme de Mountain View a assuré s’être penchée sur le sujet avant de se lancer dans ce projet. Elle dit avoir fait appel à Eli Peli, un professeur d'ophtalmologie à l'Université de Harvard aux Etats-Unis. Ce dernier affirme: «Les résultats que nous voyons à ce jour sont encourageants.» Concernant la possibilité d'une rivalité binoculaire –un œil voit une image différente– l’expert n'a pas nié qu'il existait une probabilité pour qu’elle se développe avec les Google Glass, bien qu'elle soit très faible selon lui. Eli Peli se veut toutefois rassurant en indiquant: «Les Google Glass sont censées être utilisées pour de micro-usages. Vous levez les yeux pendant une seconde ou deux.»

A.G.
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr