L'Alcatel One Touch Star sera disponible en version mono-SIM ou dual SIM.
L'Alcatel One Touch Star sera disponible en version mono-SIM ou dual SIM. - Alcatel

Christophe Séfrin

Un smartphone Android Jely Bean avec écran de 4'' Amoled et capteur de 5 mégapixels ressemblant comme deux gouttes d'eau à un iPhone 5, moyennant 1 euro, cela vous tente? C'est la promesse formulée par Alcatel et son One Touch Star au salon de la téléphonie Mobile World Congress, cette semaine à Barcelone. 1 euro, c'est en effet le prix avec abonnement auquel on devrait retrouver ce séduisant terminal (199 euros hors subvention opérateur) dès le mois d'avril prochain.

La mémoire lui fait défaut

En apparence, la façade du One Touch Star s'apparente à celle de l'iPhone (blanc). Seule sa coque (en rose, métal, noir ou blanc) rappelle que l'on n'est pas chez Apple. Et il faut se plonger dans les spécificités techniques de la bête pour voir que les deux smartphones ne jouent définitivement pas dans la même cour. La mémoire interne du One Touch Star n'est par exemple que de 2,4 Go (extensible à 32 Go). Alcatel s'affranchit ainsi des dommages collatéraux de la taxe française sur la copie privée qui plombe le prix de vente des smartphones à forte capacité de stockage...

Le marché de la subvention en ligne de mire

Alcatel, qui se voit en concurrent de Samsung, Apple, LG et Sony, risque cependant de trouver sur son chemin les deux autres poids lourds que sont les chinois Huawei et ZTE, bien décidés, eux aussi, à animer le marché avec des smartphones à petits prix. Aux mains du chinois TCL, la société qui revendique 12% des ventes de mobiles en France (dont une partie en marque blanche) veut, selon Thomas Brenac, responsable France d'Alcatel, «offrir des produits raisonnables en prix à tous les réseaux». Les opérateurs, toujours adeptes d'offres subventionnées, malgré l'expansion des forfaits de téléphonie low cost sans engagement, devraient trouver dans le One Touch Star, un terminal à fort potentiel de séduction.