Prise en mains du HTC One: Les fonctions qui font la différence

6 contributions
Publié le 22 février 2013.

MOBILE - Lancé en France mi-mars, le nouveau smartphone HTC One ne ménage pas ses efforts pour se différencier de ses concurrents sous Android...

Il y a comme un parfum d’innovation sous la coque monobloc en aluminium du HTC One. Présenté à New York et Londres mardi 19 février, le nouveau smartphone du Taïwannais a fait une halte à Paris, avant de jouer les stars au salon Mobile World Congress qui se tiendra à Barcelone du 25 au 28 février, puis son lancement officiel en France (sans doute mi-mars à 630 euros, hors abonnement).

L’occasion d’une assez longue prise en mains qui, d’emblée, révèle un terminal Android différent. En marge d’un pédigree assez impressionnant d’un point de vue technique (écran de 4,7 pouces, processeur quad-core Qualcomm, 35 ou 64 Go de mémoire, 2 GB de RAM, compatibilité 4G LTE…), le HTC One fait tout pour attirer le regard et se distinguer de ses rivaux.

BlinkFeed: l’actu en flux continu

Pour cela, son constructeur a totalement repensé sa surcouche HTC Sense, désormais dotée d’une identité visuelle flambant neuve. Comme les Windows Phones, l’écran d’accueil du One est personnalisable par l’assemblage de flux dynamiques qui se rafraîchissent à intervalles plus ou moins réguliers selon que l’on est en 3G ou Wi-Fi. Ce que HTC appelle BlinkFeed… Au creux de la main, l’écran du smartphone révèle ainsi un empilement vertical assez hétéroclite de vignettes que l’on peut faire défiler de haut en bas sans fin. Plus on décide d’ajouter des flux (infos, réseaux sociaux, photos personnelles…), plus l’assemblage est long. En ouvrant une vignette, celle-ci révèle son contenu en plein écran. Dès lors, on peut appeler les flux suivants ou précédents en balayant l’écran de gauche à droite, un peu comme si on lisait un journal.

Différence avec les Windows Phones: la chronologie des événements réorganise l’ordre des vignettes, les plus fraîches se plaçant automatiquement sur le dessus de la pile. Un peu déroutant. Reste à savoir si cela sera pertinent à l’usage.

Zoe: photo et vidéo réinventées

Autre innovation autour de l’image avec «Zoe». Derrière ce doux prénom, un mode opératoire pour capturer photos et vidéos. Ainsi, lorsque Zoe est activé, chaque déclenchement de prise de vue lance l’enregistrement d’une séquence: 0,6 secondes avant la fin du déclenchement, 3 secondes après. Le résultat est un fichier associant vidéo en HD et photos en rafale avec lequel l’utilisateur va vraiment pouvoir s’amuser: ici corriger des yeux fermés, là ne garder que le meilleur sourire d’un sujet, là encore effacer carrément des objets gênants dans une image où donner à un cliché un effet stroboscopique avec un même sujet dont le mouvement sera décomposé. Ludique, mais aussi pratique… à condition d’apprivoiser ce mode de prise de vues qui s’additionne aux classiques modes photo et vidéo.

Et Zoe ne s’arrête pas là: une petite fonction supplémentaire permet de composer automatiquement en fin de journée une séquence de 31 secondes (pas une de plus ni de moins!) associant des extraits des prises de vues du jour. Un mini-clip chronologie, en quelques sortes, sur lequel on pourra appliquer un des six filtres proposés avec leur musique associée. Lequel clip pourra être partagé via le cloud grâce à «Zoe Share»: vos correspondants recevront un lien pour visionner la séquence. Selon nos informations, ils ne pourront cependant pas la télécharger. Reste une fonction amusante qui ne nous semble pas aussi gadget que cela…

Musique: le karaoké donne de la voix

Au rayon musique, le HTC One dispose d’un player à l’ergonomie assez sympathique. Que l’on soit en 3G ou Wi-Fi, le smartphone va se synchroniser automatiquement avec la base de données Gracenote lors d’une écoute. Cela permet d’afficher la pochette du disque écouté, mais aussi –la fonction existe déjà sur Spotify-, de faire défiler les paroles de la chanson en mode karaoké sur l’écran du smartphone. Plutôt sympa. Par contre, HTC peut vanter la présence de deux haut-parleurs dans son téléphone, d’un son et d’un équaliseur Beats Audio, rien ne vaut une écoute au casque si l’on aime vraiment la musique…

TV: le One prend la main sur le téléviseur

Last but not least: le HTC One peut se transformer en télécommande pour téléviseur: on choisit sur le téléphone le nom de sa box TV (Orange, SFR, BBox, Free, Numéricable…) ou simplement «TNT», puis la marque de son téléviseur et le One se substitue à la télécommande habituelle. Par contre, on ne peut pas programmer un enregistrement par ce biais, il faudra télécharger l’application dédiée de son fournisseur d’accès à Internet.

Premier bilan: le HTC One dégage une réelle impression de qualité. On sent que le Taïwannais compte remonter la pente après une année 2012 assez rude. Pour cela, son petit dernier sait faire preuve d’imagination et innover là où l’histoire semblait avoir déjà été écrite. De quoi certainement marquer des points dans les rayons et attirer une clientèle désireuse de mettre en poche un smartphone résolument différent.

Christophe Séfrin

Pour quelques pixels de moins...

HTC a décidé de sacrifier des pixels. Là où les smartphones à la mode affichent des capteurs de 8, voire 12 mégapixels, comme avec le nouveau Sony Xperia Z, le HTC One ne propose « que » 4 millions de pixels. Mais selon HTC, chaque pixel est plus grand, permettant ainsi de capturer trois fois plus de lumière tout en réduisant le bruit de l’image de 50%. Ce capteur qui ouvre à f/2.0 est dit « Ultrapixel ».

Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr