Une utilisatrice de Twitter consulte sa timeline sur une tablette.
Une utilisatrice de Twitter consulte sa timeline sur une tablette. - Regis Duvignau/REUTERS

A.G.

Acheter aussi facilement que l’on tweete. C’est désormais une réalité outre-Atlantique. L’émetteur de cartes de crédit American Express a lancé en début de semaine un service d’achats sur une durée limitée utilisant les «hashtags», ces fameux mots-dièses qui accompagnent les micro-messages publiés sur Twitter.

Comment ça marche?

Les Américains qui souhaitent utiliser ce nouveau moyen de paiement doivent au préalable enregistrer leur carte sur une page Web dédiée: sync.americanexpress.com/twitter. Si un produit ou une offre proposée par le compte Twitter d’American Express les intéresse, ils doivent tweeter le mot-clé spécifique correspondant, indiqué dans le tweet en question. Ils recevront alors une confirmation par courriel avec un autre «hashtag» qu’ils devront publier sur Twitter dans les quinze minutes afin de finaliser leur achat, qui sera ensuite livré chez eux.

Pour acheter quoi?

Pour le moment, il est possible d’acheter une carte cadeau «AmEx» d'une valeur de 25 dollars vendue 15 dollars, la tablette Kindle Fire d'Amazon vendue 149,99 dollars, et la console Xbox 360 de 4Go de Microsoft, associée à un abonnement de trois mois au Xbox Live, à 179,99 dollars, indique American Express.

Un vecteur d’influence non négligeable

Si cette nouvelle forme d’e-commerce est un bon moyen d’attirer des nouveaux annonceurs pour Twitter, elle représente surtout une aubaine pour les marques, qui vont bénéficier de publicité gratuite sur Twitter. Car en effectuant un achat sur la plate-forme de micro-blogging, un utilisateur partagera ses emplettes avec ses abonnés. Les tweets comportant les fameux «hashtags» destinés à American Express doivent être publics pour pouvoir acheter des produits ou des coupons.