Free mobile: «Un an après, je dis merci pour les prix, pas pour le réseau»

47 contributions
Publié le 9 janvier 2013.

TÉMOIGNAGES - Les internautes de «20 Minutes», abonnés de Free mobile, nous donnent leur avis sur les offres low-cost lancées il y a un an par l’opérateur...

A première vue, c’est plutôt un plébiscite. Notre appel à témoignages («Un an après, êtes-vous satisfaits des offres Free mobile?»), lancé ce mardi a suscité plus de 200 réponses, dont une écrasante majorité pour répondre «oui» à la question qui était posée. Les prix bas, «sans frais cachés», sont appréciés, mais surtout, les internautes saluent un «bon coup de pied dans la fourmilière». Lancé début janvier 2012, Free mobile a tout de même dû essuyer des premiers mois difficiles: cartes SIM qui tardent à arriver, réseau saturé, critiques du service après-vente, etc. Un an après leur lancement, les offres low-cost de Free mobile ont-elles finalement convaincu leurs abonnés? Ceux qui ont uniquement besoin de téléphoner, oui, pourrait-on dire.

«J’ai divisé le prix de mon forfait par six»

«Merci, merci, merci Free», lit-on dans les commentaires. Incontestablement, en cassant magistralement et avec style (en traitant les consommateurs de «pigeons») les prix de ses forfaits, l’opérateur a visé juste. C’est-à-dire dans le porte-monnaie des clients, en donnant l’impression de moraliser le marché de la téléphonie. Côté budget, le résultat est sans appel. JF, l’un de nos internautes, a divisé son forfait par trois. Hélène raconte sur notre page Facebook avoir fait 360 euros d’économies par an. Scorpio, coutumier des dépassements de forfaits, explique que ses factures ont été divisées par six. «Tout le monde peut être content de l'arrivée de Free, écrit Luffy, car même si beaucoup n'y sont pas, c'est bien grâce à Free qu'ils bénéficient de tarifs plus corrects que ceux pratiqués avant!»

Une opération séduction qui a très bien fonctionné sur les petits consommateurs, ceux qui se dépatouillaient avec des cartes prépayées ou de très petits forfaits. C’est le cas d’Alain, retraité depuis six ans. «Comme je ne rechargeais jamais la carte, j’étais obligé de changer de numéro tous les ans», raconte cet internaute, par mail. En raison de ses habitudes, Alain devait en effet se réabonner chaque année et obtenir à chaque fois une nouvelle carte SIM. «Depuis février 2012, étant abonné ADSL à Free, j'ai le forfait 1h et 60 SMS à 0 euro [deux euros pour les non-abonnés Free]. C’est largement suffisant. Je n’utilise jamais plus de dix minutes et cinq à six SMS.» De nombreux internautes expliquent d’ailleurs dans les commentaires comment cette offre a permis d’ouvrir des lignes «bonus» pour tous les membres de la famille. Un Terrien a par exemple souscrit «un abonnement pour [sa] femme et [sa] mère», alors que Cédric en a profité pour avoir une ligne «extraprofessionnelle».

«Le réseau est nul et le débit bas»

Free a fait bouger le marché, les internautes semblent unanimes. Pourtant, tous n’ont pas passé le cap de la première année. En cause, les soucis techniques, dont les premiers mois ont pour beaucoup été prémonitoires. PasPlusViteQuAFond, client Free depuis dix ans, est resté abonné mobile à 15.99 euros, pendant quelques mois seulement. «Habitant sur Lyon, je mettais 20 minutes pour mettre à jour une application de 2Mo. Impossible de consulter mes mails, Facebook et n'importe quoi d'autre qui consommait de la 3G (…) J'ai des proches qui n’arrivent même pas à télécharger leurs MMS. J’en ai eu assez, je suis repassé chez mon ancien opérateur. Merci Free pour les nouveaux prix, pas pour le service.»

Comme le soulève Cédric, qui témoigne par mail, «Free possède encore très peu d’antennes-relais». Résultat: «le réseau est nul et le débit bas», regrette Gergovie, qui a quitté Free, comme Cédric, déçu également par une «batterie qui se décharge trop vite à force de chercher sans arrêt des antennes». Charmé par «la clarté des offres et les prix réalistes», Antoine aurait pu rester chez Free. Pourtant, il s’est tourné vers un autre opérateur en décembre. «Étant constamment accroché à mon téléphone pour tout ce qui est mails et réseaux sociaux, explique cet internaute, le réseau de Free n'est pas à la hauteur. Sachant qu'aujourd'hui nous allons vers la 4G, que notre téléphone nous sert pour tout et n'importe quoi, qu'il peut même servir de modem pour les autres supports tels que des tablettes ou ordinateurs, la qualité du réseau est primordiale. Free mobile est à mon avis, correct pour une utilisation "lambda".» 

Témoignages recueillis et édités par Christine Laemmel
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr