Passagers debout en quête de rames supplémentaires

0 contributions
Publié le 7 septembre 2012.

Transports Les usagers de la ligne Grenoble-Lyon sont excédés

Ils savaient que les travaux sur la ligne Grenoble-Lyon étaient nécessaires. Ils étaient même demandeurs. Ils savaient aussi que la circulation serait ralentie, et que la SNCF et RFF mettraient un plan de sécurisation et des cars de substitution. Mais les usagers sont tout de même excédés.

Les Corail supprimés
« L'été s'est même plutôt bien déroulé, reconnaît Patrice Belvègue, le président de l'Adut (Association dauphinoise des usagers du train), mais depuis la fin août, les conditions de transport se sont considérablement dégradées. Aux heures de pointe, de nombreux passagers sont obligés de faire le trajet debout. »
Le retour des usagers quotidiens après leurs congés a, selon l'Adut, « mis en exergue le manque de capacité des trains ». Patrice Belvègue, dit en effet avoir appris durant l'été que les trains Corail, non adaptés aux nouvelles conditions de circulation, avaient été supprimés. « La SNCF les a remplacés par des rames de TER à deux étages, en supprimant sur certains horaires une rame TER sur deux ! » Le président de l'Adut a relayé la colère des usagers dans un courrier à Pascal Delaitre, directeur TER à la SNCF Rhône-Alpes. Et il considère qu'il y a urgence : « Il faut rajouter au minimum une rame sur le train qui arrive à Lyon-Part-Dieu à 7 h 50 et une sur celui qui en part à 17 h 44. » S'il pense avoir été entendu, la SNCF, contactée par 20 Minutes, refuse de confirmer l'information, préférant « réserver à l'Adut sa réponse écrite ».

Chantal Féminier
CHIFFRES

La ligne Grenoble-Lyon est la première de Rhône-Alpes en termes de fréquentation avec 3 000 allers-retours par jour. Selon l'Adut, une seule rame TER2N de 330 places ne peut remplacer un train Corail de 480 à 600 places.

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr