IAM transcende les générationsDes nouveaux talents et une tête d'affiche

0 contributions
Publié le 5 juillet 2012.

concert Les rappeurs marseillais sont à l'affiche du concert gratuit organisé ce soir au parc Mistral

IAM : un nom, cinq personnes (Akhenaton, Shurik'n, Ihmotep, Kheops et Kephren, Freeman ayant quitté le groupe en 2009), qui symbolisent, avec leurs ex-rivaux franciliens de NTM, l'âge d'or du rap français des années 90. Ce jeudi soir, les papys du rap marseillais seront la tête d'affiche du grand concert gratuit organisé par le Mouv' et la Ville de Grenoble au parc Mistral. Fan de hip-hop, Julien, 32 ans, sera forcément de la partie : « Je les ai déjà vus deux fois, en 1998 au Zénith et à Rocktambule il y a quatre ans. Comme c'est gratuit, je ne vais pas me priver. J'ai connu IAM avec Je danse le Mia, quand j'étais ado, mais j'ai vraiment commencé à écouter à la sortie de l'album L'école du micro d'argent, avec Nés sous la même étoile, Demain c'est loin ou Petit frère. »

Mémoire collective
« Pour ma génération, c'est un groupe mythique, poursuit Julien. D'ailleurs, mes amis qui n'écoutent pas de hip-hop l'aiment bien. » IAM rassemble les mélomanes donc, mais aussi les âges, selon Loran Stahl, directeur du Cabaret Frappé, qui attend un « public intergénérationnel. Leur parcours atypique est ancré dans la mémoire collective des 30-40 ans mais tous les mômes qui écoutent 1995 vont creuser un peu. » Confirmation avec Léo, 19 ans, qui « sera là avec tous ses potes. Les gens de mon âge écoutent peut-être plus Booba ou Sexion d'Assaut mais IAM, c'est quand même des ‘‘darons'' ! On a du respect pour leur parcours et puis, on a aussi eu l'occasion de les entendre : ils n'ont pas arrêté les concerts non plus. En plus, j'ai deux frères plus âgés. Même si j'étais gamin, je me souviens bien des tubes d'IAM qui passaient sur la chaîne du salon. »« L'idée, explique Loran Stahl, directeur du Cabaret Frappé, était de monter avec le Mouv' un plateau autour des nouveaux talents et de programmer une tête d'affiche. On a choisi IAM, des gens qui ont marqué leur temps et font très peu de concerts gratuits. Ils ont été séduits par le concept : une soirée ouverte et non uniquement hip-hop. » L'affiche concoctée « montre le foisonnement de la scène française, avec des artistes différents mais tous plus ou moins influencés par les musiques afro-américaines ». Entre chaque groupe, un DJ-set de DSL assurera l'interplateau. Pour le reste, les trois artistes précédant IAM joueront une demi-heure. Tom Fire (dub, electro, pop) lancera les hostilités à 20 h, suivi de la diva soul-jazz Sandra Nkaké, puis de la pop-rock matinée d'electro d'Housse de Racket, avant le concert final d'IAM.M.P.

Manuel Pavard
En direct sur « le Mouv' »

Le concert sera retransmis en direct sur l'antenne du Mouv' (95.5 FM à Grenoble), de 20 h à 0h 30, ainsi que sur le site internet d'Arte Live Web. Près de 300 000 auditeurs pourraient être touchés et 30 000 personnes sont attendues sur l'anneau de vitesse du parc Paul-Mistral.

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr