Le recteur, Olivier Audéoud.
Le recteur, Olivier Audéoud. - M. PAVARD / PLEINS TITRES / 20 MINUTES

Tous ont pris leurs fonctions ces dernières semaines, à l'exception de Lise Dumasy, réélue à la tête de l'université Stendhal. Ce lundi, les présidents nouvellement élus des six établissements universitaires de l'académie de Grenoble (universités Joseph-Fourier, Pierre-Mendès-France et Stendhal, Grenoble INP, Sciences-Po Grenoble et université de Savoie) ont affirmé leur volonté de créer une université unique, baptisée université de Grenoble-Alpes.
« Les coopérations interuniversitaires ne peuvent se développer au-delà de ce qui existe que si elles sont prises dans un plus grand ensemble », explique ainsi Lise Dumasy. Le nouveau président de l'UPMF, Sébastien Bernard « attend, quant à lui, de la construction de ce nouvel établissement universitaire une facilitation des doubles cursus et une visibilité internationale accrue. » Un discours qui colle aux objectifs affichés. Le projet favorisera en effet « le développement de parcours pluridisciplinaires et la conclusion de partenariats internationaux d'envergure ». Côté calendrier, les choses devraient s'accélérer à la rentrée avec « la mise en place, avant la fin de l'année 2012, d'une ‘‘signature unique'', dans la continuité du doctorat unique délivré depuis 2010 ».M. P.