Le Méliès renaît en beauté

0 contributions
Publié le 26 juin 2012.

Cinéma Les nouveaux locaux ont rouvert samedi à la Caserne de Bonne

Pour les cinéphiles grenoblois, c'était la séance à ne pas rater. Samedi soir, le Méliès a inauguré ses nouveaux locaux, à la Caserne de Bonne, avec la projection en avant-première d'Holy Motors, le dernier film de Leos Carax. Bilan : « une salle pleine à craquer et les 240 places de la salle 1, parties comme des petits pains », se félicite Bruno Thivillier, directeur du cinéma d'art et essai. « C'est une magnifique entrée en matière. Je ne pouvais pas rêver mieux, d'autant que Leos Carax est l'un de mes cinéastes fétiches. Je n'ai pas encore les chiffres mais les autres films programmés ont également très bien marché. Ce démarrage très prometteur est l'aboutissement d'un travail de longue haleine, débuté en 2002 quand je suis venu pour la première fois sur ce site, qui n'était qu'un terrain vague. »

Capacité multipliée par cinq
A l'étroit dans sa petite salle de 96 places, rue de Strasbourg, occupée depuis 1967, le Méliès se cherchait des locaux à la hauteur de ses ambitions. Pari tenu à en juger par son nouvel équipement, diablement séduisant. Au rez-de-chaussée : trois salles, d'une capacité totale de 540 places, décorées chacune aux couleurs d'un film dont elles portent le nom (Le Voyage dans la Lune, de Georges Méliès, Le Nouveau Monde, de Terrence Malick, et En attendant le bonheur, d'Abderrahmane Sissako), une librairie et un café-restauration, qui ouvrira dans les prochains jours. A l'étage : deux salles multimédias, destinées à former adultes et enfants à la pratique du cinéma et à accueillir des artistes en résidence. Cinéma de la Ligue de l'enseignement, le Méliès garde sa « vocation de cinéma associatif, classé art et essai, avec des films d'auteur, des documentaires, du cinéma militant, explique Bruno Thivillier. On poursuit aussi nos actions en direction du jeune public. Ici, je peux programmer des films pointus comme Holy Motors, qui nécessite une jauge plus importante que celle des anciens locaux, ou proposer quatre séances par jour de Faust, Lion d'or à Venise. Et on déborde d'idées et d'énergie pour la suite ! »

Manuel Pavard
Encore deux jours pour la Fête du cinéma

Débutée dimanche, la Fête du cinéma se poursuit jusqu'à mercredi au Méliès avec 14 films projetés dans les 3 salles. Avec l'achat d'une première place au tarif en vigueur, toutes les séances suivantes sont à 2,50 €. La programmation est à découvrir sur le site (en construction) du cinéma, www.cinemalemelies.org, ou sur www.facebook.com/cinema.melies.

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité

publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr