Les périodes de vacances sont traditionnellement sources de danger pour les mouvements sociaux. Les syndicats étudiants et lycéens redoutent que celles de la Toussaint ne viennent briser l'élan contestataire des jeunes, en plein essor ces dernières semaines.
L'Unef a donc décidé d'appeler à une journée d'action aujourd'hui. Deux rassemblements sont ainsi prévus à Grenoble, à l'appel du collectif « La retraite, une affaire de jeunes », regroupant différentes organisations de jeunesse : le premier à 9 h 30 devant Pôle Emploi, le second vers 10 h 30, place de Verdun.
« À cette occasion, « une grande banderole sera déployée sur le bâtiment de l'IUT GEA, devant la préfecture, précise Gilles Aumjaud, secrétaire général adjoint de l'Unef à Grenoble. C'est une manière de rappeler que, même en vacances, les étudiants restent mobilisés. » Pour Manon, étudiante en histoire, « le démarrage a été difficile sur le campus, mais nous sommes de plus en plus à être actifs, à « differ » des tracts. Notre détermination n'est pas du tout entamée. Vous le verrez jeudi. »MP