Florian Faure espère rééditer la même performance que face au RCT.
Florian Faure espère rééditer la même performance que face au RCT. - Jacques Robert / FCG

Propos recueillis par Manuel Pavard

Ce samedi, le FCG défie l'ogre clermontois, invaincu chez lui depuis près de quatre ans. La dernière défaite de l'ASM à Michelin remonte ainsi au 22 novembre 2009, face à Biarritz. Florian Faure faisait justement partie du XV du BO ce jour-là. Le troisième ligne isérois donne les clés pour contrecarrer les Jaunards.

Vous saviez que vous étiez l'un des derniers à avoir gagné à Clermont ?

Oui, à l'époque on avait beaucoup de jeunes à Biarritz et on n'avait pourtant pas fait un grand match mais on s'était imposé à la dernière minute.

Comment réussir à embêter l'ASM ?

Clermont, c'est la Rolls-Royce. Ils mettent des fessées à tout le monde à la maison. Il faudra qu'on réédite la même performance que contre Toulon mais à l'extérieur, où c'est plus compliqué pour nous. On devra saisir le moindre espace, ne pas les laisser jouer et les prendre à la gorge, en étant efficaces sur la mêlée et les ballons portés.

On sent une grosse motivation...

Oui, tout le monde a une grosse envie d'en découdre. On en a pris 40 à Castres, 30 à Perpignan, là on veut faire bonne figure. Contre Bordeaux, on a joué petit bras et on doit se racheter. J'ai l'impression qu'on doit jouer des gros pour se mettre au niveau.

■ Gengenbacher in

Le staff du FCG a convoqué un groupe de 24 joueurs où l'on retrouver Fabien Gengenbacher qui fait son retour. A noter également le retour de Morgan Parra côté clermontois.