Au moins trois personnes - un professeur et ses deux enfants - ont été tuées lundi matin devant le collège juif Ozar Hatora de Toulouse, selon des témoins qui ont vu un homme ouvrir le feu sur un groupe de parents et d'enfants, avant de s'enfuir à scooter.
Au moins trois personnes - un professeur et ses deux enfants - ont été tuées lundi matin devant le collège juif Ozar Hatora de Toulouse, selon des témoins qui ont vu un homme ouvrir le feu sur un groupe de parents et d'enfants, avant de s'enfuir à scooter. - Loic Venance afp.com

© 2012 AFP

Au moins trois personnes - un professeur et ses deux enfants - ont été tuées lundi matin devant le collège juif Ozar Hatora de Toulouse, selon des témoins qui ont vu un homme ouvrir le feu sur un groupe de parents et d'enfants, avant de s'enfuir à scooter.

Patrick Rouimi, un des responsables des parents d'élèves, a dit à un journaliste de l'AFP qu'un homme avait ouvert le feu sur des gens qui attendaient à un point de ramassage scolaire informel pour une école juive.

La fille du directeur de l'école est grièvement blessée, selon un des parents d'élève, Charles Ben Semoun.

La rue de ce quartier résidentiel de Toulouse a été bouclée et de nombreux policiers étaient déployés.

Le ministère de l'Intérieur a ordonné aux "préfectures de toute la France, particulièrement dans le Sud-Ouest, de renforcer la surveillance et la vigilance autour des lieux d'enseignement israélites" et le ministre Claude Guéant est attendu à Toulouse en fin de matinée

C'est le troisième crime d'un homme opérant à scooter, après les attaques visant des militaires à Toulouse et Montauban.