L'accès aux stations de sports d'hiver était, comme prévu par Bison Futé, très difficile samedi matin, les routes et autoroutes de Rhône-Alpes, où la journée est classée "noir", étant prises d'assaut par les vacanciers
L'accès aux stations de sports d'hiver était, comme prévu par Bison Futé, très difficile samedi matin, les routes et autoroutes de Rhône-Alpes, où la journée est classée "noir", étant prises d'assaut par les vacanciers - Jeff Pachoud afp.com

© 2012 AFP

Les premières difficultés de circulation étaient signalées samedi matin sur les routes des vacances, notamment sur l'autoroute A6, à Nemours et Auxerre, mais aussi sur l'A43, au sud de Lyon, la journée étant classée noir en Rhône-Alpes et pour l'accès aux stations de sport d'hiver.

Selon le Centre national d'informations routières (CNIR), "le pic des perturbations est attendu samedi entre 12H00 et 14H00".

Mais déjà, peu avant 09H00, le CNIR a relevé un ralentissement d'une quarantaine de kilomètres à partir de Nemours, dans le sens nord-sud, sur l'autoroute A6.

Un bouchon d'une douzaine de kilomètres s'est formé sur cette même autoroute à hauteur d'Auxerre.

En région Rhône-Alpes, où la journée est classée noir dans le sens des départs et orange dans le sens des retours, la circulation "était en augmentation" samedi, selon le Centre régional d'informations routières (CRIR).

Ainsi, sur l'autoroute A43, au sud de Lyon, en direction des stations de sport d'hiver, un bouchon d'une dizaine de kilomètres s'est formé à hauteur du péage de Saint-Quentin Fallavier, selon le CNIR.

La circulation était aussi perturbée sur la N85, au sud de Grenoble, avec un ralentissement de 9 km à hauteur de Vizille, en direction des stations alpines, ainsi qu'à Grenoble, sur l'A480, avec un ralentissement de 5 km.

Selon le CRIR, les conditions de circulation "sont affectées par des résidus neigeux et des plaques de neige sur le réseau secondaire d'altitude". "Pour tout déplacement en altitude, vers les stations de sports d'hiver, il est nécessaire de se munir des équipements spéciaux", souligne le CRIR pour qui "la prudence est de rigueur".

Dans les plus de 3.000 gares françaises, plus de 950.000 personnes sont attendues ce week-end, dont 780.000 dans les gares parisiennes.

Aucun problème n'était signalé par la direction régionale de la SNCF dans les gares de Rhône-Alpes, en particulier dans la région de Chambéry, où un appel à la grève avait été lancé mercredi par le syndicat Sud-Rail auprès des contrôleurs.