Fillette enlevée dans l'Ain: la fillette a été violée

29 contributions
Publié le 13 juin 2011.

ENQUÊTE - La petite de cinq ans est encore hospitalisée...

UPDATE La procureure de la République de Bourg-en-Bresse, dans l'Ain, vient d'indiquer que la fillette de cinq ans, actuellement hospitalisée, «avait été agressée sexuellement et violée», selon Le Parisien

La fillette de cinq ans enlevée quelques heures dimanche dans l'Ain par un homme qui a été rapidement interpellé, a passé la nuit à l'unité médico-judiciaire de l'hôpital de Bourg-en-Bresse où elle a été «examinée» et était toujours «en observation», a indiqué lundi la gendarmerie. L'auteur présumé de l'enlèvement, originaire de l'Isère, a été interpellé à 18H20 et placé en garde à vue au terme d'une «course-poursuite de trente minutes» avec les gendarmes, au cours de laquelle il a forcé deux barrages et percuté plusieurs véhicules de gendarmes et de civils

«Elle y a été conduite avec ses parents pour être entendue par un enquêteur spécialisé de la Brigade de prévention de la délinquance juvénile et un médecin légiste pour savoir si elle a subi des violences sexuelles», a expliqué à l'AFP le lieutenant-colonel Dominique Falzon, commandant en second du groupement de gendarmerie de l'Ain. Les résultats de cet examen n'ont pas été communiqués. Le procureur de Bourg-en-Bresse, qui a indiqué dimanche que l'enfant avait été retrouvée sur le bas-côté d'une route sans porter de «blessures apparentes», communiquera lundi après-midi lors d'une conférence de presse dont l'horaire n'a pas été fixé.

L’agresseur «pas encore été entendu»

Selon Dominique Falzon, la fillette, qui avait «ses habits déchirés», est toujours à l'hôpital alors que son agresseur présumé, un Isérois de 39 ans déjà impliqué dans «des faits liés à la diffusion d'images pédopornographiques», a été transféré de Bourg-en-Bresse à l'hôpital Edouard Herriot de Lyon après s'être plaint de «malaises». Il y poursuit sa garde à vue sous «bonne escorte» mais n'avait été «pas encore été entendu» lundi matin.

L'enfant avait disparu dimanche vers 13H00 devant chez elle à Niévroz alors qu'elle faisait du vélo. C'est un riverain de la commune qui a aperçu le suspect la déposer sur le bas-côté de la route vers 18H00 au moment où les gendarmes allaient activer le plan «Alerte enlèvement».

Le suspect, qui était en voiture, a été interpellé une demi-heure après par les gendarmes à l'issue d'une course-poursuite mouvementée où sa voiture avait été stoppée en percutant de plein fouet un véhicule de gendarmerie. Une enquête de flagrance a été ouverte pour «suspicion d'enlèvement», menée conjointement par la section de recherche de Lyon et la brigade de recherches de Trévoux (Ain).

 

© 2011 AFP
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr