L'expansion de la scientologie inquiète les pouvoirs publics

CROYANCE Condamnée en 2009, l'Eglise affiche pourtant un bilan flatteur...

Vincent Vantighem

— 

Au Celebrity Center de l'Eglise de scientologie du 17e arrondissement de Paris. Dansle hall, un appareil appelé électromètre localise des zones de souffrance spirituelle.

Au Celebrity Center de l'Eglise de scientologie du 17e arrondissement de Paris. Dansle hall, un appareil appelé électromètre localise des zones de souffrance spirituelle. — S. POUZET / 20 MINUTES

«Le pont vers la liberté totale.» Dans le Celebrity Center, un rayon de soleil éclaire le tableau qui guide les scientologues vers la lumière. «Le soulagement des souffrances» doit être atteint avant «l'aptitude à communiquer», indique-t-il. Ce dernier palier, Eric Roux l'a franchi depuis longtemps. Directeur des affaires publiques de l'Eglise de scientologie de la rue Legendre (Paris, 17e), le «ministre» détaille avec assurance le bilan de son organisation. «2009 a été une année d'expansion en France. D'un point de vue financier, l'Eglise se porte très bien. Le procès a ressoudé les adeptes.»
 

En octobre dernier, le Celebrity Center a été condamné à 600.000 euros pour «escroquerie en bande organisée». « Ils ont fait appel. Mais c'est la première fois que la scientologie est condamnée en tant que personne morale, se réjouit Georges Fenech, le président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). C'est un grand coup de semonce pour les scientologues.» Dans les couloirs immaculés du Celebrity Center, ils n'ont pourtant pas l'air de s'en soucier. Ce mercredi après-midi, une foule de jeunes papillonnent de la cafétéria à l'académie. Sourires Ultra Bright et bien-être affiché: l'ambiance rappelle celle d'un campus américain.


Trois nouvelles Eglises en projet

La collaboratrice de Georges Fenech, Claire Barbereau, est sceptique: «Vous aviez rendez-vous là-bas? interroge-t-elle. Ils avaient sans doute rameuté du monde pour vous montrer que tout va bien!» En ce début janvier, la scientologie estime entre 40 et 45.000 le nombre de fidèles en France. La Miviludes à 2.000 environ. «Le trafic sur notre site Internet a doublé, assure pourtant Frédéric Grossman, chargé des relations publiques de l'Eglise. De plus en plus de gens s'engagent dans la voie. C'est rassurant...»


Pas pour Georges Fennech: «Cet affichage de puissance: c'est une raison de plus pour redoubler de vigilance! Tous les ans, ils annoncent de nouveaux projets...» Après Nice l'an dernier, la scientologie prophétise en effet l'ouverture de trois nouvelles Eglises à Lille, Mulhouse et Paris. Cela porterait leur nombre à quinze en France.


Mots-clés :

Aucun mot-clé.