L'explosion de Saint-Dizier provoquée par un incendie, conséquence d'un différend familial

21 contributions
Publié le 11 janvier 2010.

FAIT DIVERS - On ignore toujours le nombre exact de victimes. Il y aurait deux morts et quatre blessés graves...

Un incendie qui a provoqué une explosion dans un immeuble de cinq étages d'un quartier sensible de Saint-Dizier a fait faisant 2 morts et 4 blessés, a-t-on appris d’un porte-parole de la mairie. Cet incendie est vraisemblablement la conséquence d’un drame familial, a-t-on appris de source policière.

Cet article est mis à jour régulièrement, cliquez ici pour rafraîchir

«On ne peut pas dire qui est à l’origine, ni quelle est l'identité de la personne décédée», a affirmé Michel Klein, directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) de Haute-Marne. Selon le vice-procureur de Chaumont, Gérard Launoy, l'une des victimes serait «a priori de sexe masculin». «Il y avait cinq personnes à peu près dans cet appartement, dont aucun enfant», a-t-il ajouté.

Différend familial


Dans un premier temps, une explosion dûe au gaz a été évoquée. Finalement, les témoignages recueillis par les services de secours mettent en évidence que l'incendie a eu lieu avant l'explosion, au rez-de-chaussée de l'immeuble, précise-t-on à la mairie. Six familles sont en cours de relogement par l'OPH. «Arrivés sur place, les secours ont fait face à un incendie grave, vraisemblablement lié à un drame intra-familial», a indiqué Michel Klein. «Il semble qu’un différend soit à l’origine d’une aspersion de produit inflammable, qui s’est transformé en explosion», a-t-il expliqué.

Les appels aux services de secours ont eu lieu vers 15h45. 18 véhicules de pompiers et 2 véhicules du SMUR se sont rendus sur place, soit une soixantaine de personnes. Les pompiers ont éteint l'incendie vers 17h, précise l'officier de la communication, joint par 20minutes.fr. «L'immeuble "Yonne" du quartier du Vert-Bois a été évacué et l'incendie éteint.» Un poste médical avancé a été installé dans le quartier pour prendre en charge les blessés les plus graves.

Dix personnes relogées

Selon un témoin, il y aurait eu en tout trois explosions dans cette barre HLM de cinq étages construite dans les années 70, comptant une cinquantaine de logements, située dans le quartier sensible du Vert-Bois. La partie de l’immeuble dans laquelle s’est produite l’explosion ne compte qu’une dizaine d’appartements, dont quatre non occupés. Une dizaine de personnes ont dû être relogées.

Une porte-parole de GRDF, la filiale distribution de GDF-Suez, a dit que l’alimentation en gaz avait été interrompue dans l’immeuble et dans l’immeuble voisin. Le vice procureur a confié l’enquête à la sûreté départementale ainsi qu’au SRPJ.


O.R.
Mots-clés
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr