Une pancarte appellant à voter en faveur de l'interdiction de la construction de minarets, en Suisse, le 14 novembre 2009.
Une pancarte appellant à voter en faveur de l'interdiction de la construction de minarets, en Suisse, le 14 novembre 2009. - IBO/SIPA

? Le blog de l'émission Infrarouge, diffusée sur la TSR, s'interroge au lendemain du vote sur les minarets en Suisse. Selon lui, la classe politique helvète est «sonnée» par le résultat. Et les électeurs sont en ébullition, à en croire le vif débat qui se noue dans les commentaires du billet. Une effervescence à l'image du nombre de billets publiés sur les blogs ces dernières 24 heures sur le sujet: plus de 3.000, selon le moteur de recherche Google blogsearch.

«Les Suisses ont joué avec le feu», estime le Bondy Blog. Selon son rédacteur en chef Antoine Menuisier, «c’est toute une population qui se sent visée, rabaissée, non désirée, par un texte qui fait figure de prétexte: la Suisse compte quatre minuscules minarets».

«Contraire aux engagements de la Suisse»


Cependant, le texte risque de ne pas être appliqué, estime le blog Actualités du droits. «Tout le problème est que ce vote est contraire aux engagements internationaux de la Suisse, souscrits devant le Conseil de l’Europe et l’ONU. Si la Suisse ne veut rien lâcher, elle devra rompre avec les textes internationaux», explique l'avocat Gilles Devers, qui gère ce blog. Car le texte entre en contradiction avec «la Convention européenne de sauvegarde des Droits de l’homme, et le pacte des droits civils et politiques».

Donc deux solutions à ses yeux: soit la Suisse se range à l'avis des juridictions européennes. Soit elle ne respecte pas les traîtés qu'elle a signés, «ce qui est dramatique pour la Suisse, dépositaire d’actes essentiels du droit international dont les Conventions de Genève». Et les implications diplomatiques l'amèneront à revenir sur le sujet.

Certains blogs politiques, comme celui de l'UMP de 2e circoncsription du Finistère, à Brest, y voient une mesure de laquelle s'inspirer, en des termes un peu plus engagés que leur secrétaire général Xavier Bertrand dimanche soir. «Les minarets en Suisse, c'est non. Et chez nous, à Barbès?» se demande le responsable local sur son blog... même s'il n'y a pas de mosquée à Barbès et donc de minaret.

Service après-vente de l'UDC


D'autres ont pris le parti d'en rire malgré tout, comme ces Genevois du collectif Créatifs suisses qui ont parodié le «services après vente des émissions» d'Omar et Fred, en service après-vente de l'UDC, le parti à l'origine du scrutin:



Cette vidéo «ne sauve pas l'honneur» pour autant, explique sur son blog le journaliste suisse Paul Ackermann (collaborateur de 20minutes.fr) pour qui «ça n'est pas facile tous les jours d’être Suisse à l’étranger». A fortiori les jours suivants ce scrutin.

En raison de débordements systématiques, nous somme contraints de fermer cet article aux commentaires. Vous pouvez nous envoyez vos contributions au 3320 @20minutes.fr

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé