- REUTERS / FARS NEWS

Avec agence

«L'ambassadeur d'Iran à Paris a demandé à Michel Rocard de mener une mission en vue de la libération de Clotilde Reisse», a confié une source proche du dossier à l'AFP. Mais«après qu'il en a fait part à l'Elysée», l'analyse a été faite que cette proposition était «lourde de pièges et donc ne pouvait être suivi d'effet».
 
«Pas question d'entrer dans ces visions périphériques»
 
L'ambassadeur d'Iran en France, Seyed Mehdi Miraboutalebi, a été interrogé mercredi sur France 24 sur la question de l'éventuelle médiation de l'ex Premier ministre socialiste dans le dossier Reiss.
«Le fait est que je suis le représentant de l'Etat iranien, et qu'au niveau français il y a aussi les canaux officiels, toute discussion se fait par ces canaux officiels donc il n'est pas question d'entrer dans ces visions périphériques», a répondu Seyed Mehdi Miraboutalebi.
 
Clotilde Reiss a été arrêtée le 1er juillet pour avoir participé à des manifestations à Ispahan. Elle a été libérée à la mi-août sous réserve de rester à l'ambassade de France à Téhéran, dans l'attente de son jugement.