Nicolas Sarkozy, le 13 juillet 2008 au Grand Palais pour lancer le projet d’Union pour la Méditerranée.
Nicolas Sarkozy, le 13 juillet 2008 au Grand Palais pour lancer le projet d’Union pour la Méditerranée. - E. FEFERBERG

L'histoire a fait le tour du monde et du Web. La polémique sur les frais engagés par la présidence française de l'Union européenne, notamment ceux pour la construction d'une douche pour Nicolas Sarkozy lors du sommet de l'Union pour la Méditerranée en juillet 2008, est reprise par l'ensemble de la presse étrangère ce jeudi.

Le premier président de la Cour des comptes, Philippe Seguin, a pourtant tenu a relativiser l'emballement médiatique. Il a précisé que «les 245.000 euros ne s'appliquent pas aux douches et encore moins à la douche qui aurait été spécialement prévue pour le président de la République». Ils sont relatifs à un espace de rencontre au Grand Palais dont «les douches ne sont qu'un élément».
 
«Million dollar man»

Il n'empêche. The Guardian ironise: «Sarkozy dépense 250.000 euros pour une douche qu'il n'a même pas utilisée.» Et le quotidien britannique d'ajouter que le président de la République français a annulé la tenue de réunions à Evian «car il préférait dormir dans son propre lit à l'Elysée». Même son de cloche sur le site de The Independent, qui souligne que les frais engagés par les précédentes présidences françaises de l'Union avaient coûté moins cher. «Les chiffres montrent que les frais étaient bien moins élevés en 1995 (12 millions de livres) et en 2000 (54 millions de livres)», souligne le journal britannique.
 
Du côté de la presse espagnole, le site d'informations Cope.es revient également sur la polémique dans un article intitulé: «La douche de Sarkozy scandalise les Français». Le quotidien national El Mundo, passe pour sa part en revue les réactions politiques en France, citant entre autres les propos du député socialiste René Dosière, «scandalisé» par de telles dépenses.
 
La polémique va même jusqu'à Taiwan. «La France dément les dépenses pour la douche de Sarkozy», titre le Taiwan news. Enfin, aux Etats-Unis, le site d'informations Foxnews, s'amuse de la polémique. Nicolas Sarkozy s'y voit affublé d'un nouveau surnom: «Million dollar man».

 

Mots-clés :