Tera Patrick, Dolly Golden et Laura Angel, lors de la cérémonie des Hot d'Or 2000 à Cannes.
Tera Patrick, Dolly Golden et Laura Angel, lors de la cérémonie des Hot d'Or 2000 à Cannes. - J.F.R/SIPA

Julien Ménielle

Les Hot d'or, c'est quoi?
C'est un peu les Césars du X. Lancée en 1992 par le Magazine Hot Video, la cérémonie se tenait à Cannes, en marge du célèbre festival de cinéma et récompensait les meilleurs professionnels du cinéma porno. Après une longue période de disette (huit ans d’absence), l’événement a été remis sur pied. La cérémonie se tient ce mardi soir, salle Wagram à Paris, sous la présidence de Brigitte Lahaie, ancienne gloire rangée des plateaux devenue chroniqueuse sur RMC. Pour éviter tout débordement, le dress-code est strict: smoking et robe de gala.

Pourquoi se sont-ils arrêtés?
A cause de la crise que traverse le porno
. En 2001, lors du déjeuner de presse au restaurant du Noga Hilton de Cannes, c'est le drame. «L’exploitant avait donné son accord mais pas le propriétaire», a raconté à 20 Minutes Paul Jérôme, journaliste à Hot Video. Résultat: tout le monde dehors. A l'époque, Jean-Pierre Armand, ancien hardeur, dénonce une cérémonie «devenue une mascarade qui ne reflétait plus les goûts du public» et récompensant «toujours les mêmes». Pour Paul Jérôme, «le mouvement s’essoufflait». L’événement n’est pas reconduit l’année suivante.

Pourquoi revenir aujourd'hui?
Pour relancer un secteur au fond du trou
. «L’industrie du porno est en crise financière et identitaire», déplore Paul Jérôme, et remettre sur pieds la cérémonie est sa réponse à la crise. L'idée: redonner au genre cinématographique «son dynamisme et sa splendeur» pour contrer le Web. Et pour rebooster le milieu, quoi de mieux que le bon vieux système des récompenses? «On a tous besoin d’une carotte», résume Paul Jérôme.

Qui vote?
Le public
. Parmi les 347 pré-sélectionnés par un jury de professionnels, 250 nominés dans 29 catégories ont été choisis au premier tour par les votes des internautes et des lecteurs du magazine Hot Video, «par bulletin, par Internet ou par SMS», explique Paul Jérôme. Un second tour permet de désigner les vainqueurs. Le site de l'événement annonce 25.287 votants pour cette édition.

Y a-t-il des nouveautés cette année?
Oui, l'arrivée du Web
. «Le Web est pour les actrices X un excellent moyen de se promouvoir, de s'exprimer», a expliqué Katsuni à 20minutes.fr. Cette année, deux nouvelles catégories font leur apparition au palmarès: «meilleur blog d’actrice» et «meilleur site Internet». Pour ce dernier trophée, sont en compétition des site de vidéo à la demande, de vente en ligne, ou de rencontres. Au rayon polémiques, on note que deux sites partenaires de la cérémonie (SexyAvenue et Explicite-Art) figurent dans la liste.

Un Hot d'or, c'est vraiment comme un César?
Non, en fait non
. «Etre pré-sélectionnée, c'est la reconnaissance du métier», se réjouit Anksa Kara, nominée dans la catégorie «meilleure starlette française». Mais si elle considère «la reprise de cette cérémonie mythique» comme une «belle surprise», elle n'attend pas après une victoire pour booster sa carrière. Cette native du Cameroun a confié à 20minutes.fr sa grande satisfaction: «ma nomination prouve qu'il y a un marché pour les blacks».