Capture d'écran du site Internet du «Figaro», qui montre les deux clichés de Jean-Pierre Treiber en cavale.
 Capture d'écran du site Internet du «Figaro», qui montre les deux clichés de Jean-Pierre Treiber en cavale. - DR

C. F.

Les images de Jean-Pierre Treiber en cavale sèment la pagaille au sein de la police. La parution dans Le Figaro Magazine, samedi, de deux clichés issus de caméras de surveillance ne sont pas du goût de Brice Hortefeux. Selon Le Parisien, le ministre de l'Intérieur aurait convoqué une réunion de crise jeudi soir pour faire le point sur l'origine de la fuite. Selon le quotidien, au moins un policier aurait été identifié et les sanctions ne vont pas tarder à tomber.
 
>> A lire également, tous nos articles sur l'évasion de Jean-Pierre Treiber
 
Au total, Jean-Pierre Treiber, évadé de la prison d'Auxerre depuis le 8 septembre, aurait été filmé une douzaine de fois, précise Le Parisien. Et pourtant, le principal suspect dans l'affaire Giraud court toujours, malgré un dispositif de recherches important.
 
Des ratés qui font dire au procureur de la République d'Auxerre que la «présence massive» de journalistes sur les lieux où le détenu a pu trouver refuge (dans les bois de Seine-et-Marne, ndlr), perturbe «gravement le déroulement de l'enquête». D'autres pointent plutôt un manque de coordination au sein des services de police ainsi qu'un problème d'effectifs au sein de la brigade des fugitifs.