Le scénario de la cavale de Jean-Pierre Treiber

43 contributions
Publié le 18 septembre 2009.

EVASION - Michel Ardouin, dit «Porte-avions», ancienne figure du grand banditisme et associé de Mesrine, a bien connu la fuite. Il livre son sentiment à 20minutes.fr...

L'évasion
«Il a préparé son coup pendant 5 à 6 mois», assure Michel Ardouin. L'atelier, le carton, le camion... un plan finement ciselé, dans les moindres détails. Mais selon lui, «les prisonniers les plus cons du monde deviennent particulièrement ingénieux». Pour autant, il est persuadé que Treiber a bénéficié de complicités à l'intérieur de la prison. «Deux ou trois gars, qui ont fait ça pour la gloire», assure-t-il, estimant que le fugitif «n'a pas grand chose d'autre à leur apporter».

La fuite
«Il a 8 heures d'avance sur les gendarmes», rappelle Michel Ardouin. Et pour le bonhomme, ça fait toute la différence, d'autant que l'ancien garde forestier «connaît toutes leurs techniques, vu qu'il a forcément bossé avec eux sur des braconniers».

La planque
Pour Michel Ardouin, «Treiber n'a pas la structure pour gérer une cavale». Il a posté sa lettre au journal Marianne le 14 septembre, ce qui pourrait laisser penser qu'il est encore dans l'Yonne. «En quelques jours, il a pu faire 1.000 bornes, et quelqu'un a pu poster la lettre à sa place», affirme Ardouin. Mais pour lui, une chose est sûre: «il ne court pas, il est logé quelque part».

La lettre
Admiratif, Ardouin estime qu'il s'agit d'un coup «magistralement intelligent». Une façon de refaire parler de lui, et de remettre l'accent sur les zones d'ombre de l'enquête. «On va bientôt avoir droit à une émission de télé sur les pistes négligées, vous verrez», annonce Michel Ardouin. Une manœuvre habile pour retourner l'opinion publique en sa faveur avant son procès, selon lui.

La suite
«Il va se faire un peu de pyjama», pronostique Michel Ardouin. Une façon de dire qu'il va rester tapi dans l'ombre sans faire de vague. «Il est sûrement dans une cave, il s'en fout, il sort de prison. Et puis avec son physique, il se ferait repérer», rigole-t-il. L'ancienne figure du Milieu confirme que, selon lui, Treiber a un ou plus probablement une complice: «Il y a toujours une gonzesse ou une vieille pour planquer ces types-là».

L'épilogue
Dans sa lettre à Marianne, Treiber annonce qu'il assistera à son procès, mais pour Michel Ardouin, ce n'est pas au tribunal que l'homme reparaîtra: «il va frapper à la porte de la prison la veille au soir, et se constituer prisonnier», prédit-il. Charge ensuite à Eric Dupond-Moretti de faire son boulot. «Et avec une pointure de ce genre, il a une chance sur deux d'être acquitté». Réponse au printemps 2010.
Julien Ménielle
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr