Méditerranée: alerte aux requins

47 contributions
Publié le 20 août 2009.

PLAGE - Deux squales ont été vus par des baigneurs à Canet-en-Roussillon...

Une alerte aux requins a été lancée ce jeudi après-midi sur une plage de la Méditerranée à Canet-en-Roussillon (Pyrénées Orientales) après que deux squales ont été vus par des baigneurs, a-t-on appris auprès des pompiers.

«Nous avons été alertés en début d'après-midi vers 14h50 que deux gros poissons avaient été aperçus en zone de baignade au lieu dit Le Sardinal, nous y sommes allés en reconnaissance, il s'agissait effectivement de requins», a déclaré à une correspondante de l'AFP un porte-parole des pompiers.

7 à 8 mètres de long

«Ce sont certainement des requins pèlerins qui ne sont absolument pas dangereux, ils mangent du plancton. Ils sont impressionnants, ils peuvent faire jusqu'à 7, 8 mètres de long», explique le délégué départemental adjoint de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), Jacques Carrière. Des requins pèlerins et des requins bleus sont régulièrement aperçus au large des rivages de la côte Vermeil.

«Quand il fait très chaud, ajoute-t-il, ce n'est pas rare de les voir s'approcher de la côte. On en voit chaque année, plus ou moins. En 1988, j'en ai vu une cinquantaine suivre un banc de plancton». «Bien sûr, il ne faut pas les exciter, parce qu'un coup de queue, ça peut faire mal. Je n'ai jamais entendu dire que quelqu'un avait été mordu par un requin» dans la région, a conclu le responsable de la SNSM.


Baignade interdite

Les pompiers envoyés sur place ont vu deux requins -un de deux mètres et autre d'un mètre- sans en déterminer l'espèce et les ont chassés vers le large. Le drapeau rouge a aussitôt été hissé et les gendarmes ont fait sortir de l'eau les vacanciers.

La baignade est restée interdite jeudi sur cette plage mais pas sur les autres de la station balnéaire, suscitant le mécontentement de touristes qui souhaitaient se baigner, mais sans provoquer de mouvement de panique. Des requins pélerins et bleus sont régulièrement aperçus au large des rivages de la côte Vermeil.

La plage devait à nouveau être ouverte à la baignade vendredi. «Cela ne sert à rien d'affoler les gens, c'est déjà arrivé, il suffit de prendre des mesures de bon sens», a ajouté le porte-parole des pompiers.

M.D avec agence
Mots-clés
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr