Le Quai d'Orsay porte plainte pour fuite

JUSTICE Le ministère des Affaires étrangères cherche à faire cesser la divulgation d'informations à la presse...

(Avec agence)

— 

La France a annoncé mercredi la convocation de l'ambassadeur israélien à Paris après que le consul général de France à Jérusalem a été bloqué plus de six heures mardi au point de passage d'Erez entre Gaza et Israël, et que son convoi a essuyé des tirs de semonce.

La France a annoncé mercredi la convocation de l'ambassadeur israélien à Paris après que le consul général de France à Jérusalem a été bloqué plus de six heures mardi au point de passage d'Erez entre Gaza et Israël, et que son convoi a essuyé des tirs de semonce. — Nicholas Kamm AFP

Donner des informations va leur coûter cher. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Eric Chevallier, a annoncé que le quai d'Orsay cherche à faire cesser les fuites dans la presse de «documents classifiés», au besoin en saisissant la justice. Selon «Le Figaro», le quai d'Orsay a porté plainte contre X pour identifier lequel de ses agents fournissait régulièrement des télégrammes diplomatiques, des notes internes, au «Canard Enchaîné», qui en publie très souvent des extraits.
 
«Nous souhaitions évidemment que cela cesse»

«Ce n'est pas un secret, il est tout à fait naturel que nous nous préoccupions du respect des règles professionnelles, y compris de celles qui sont dans le cadre de ce qui peut tomber sous une responsabilité pénale», a déclaré le porte-parole. «Nous souhaitions évidemment que cela cesse, parce que cela ne permet pas un travail serein et efficace.»
 
Dans son édition du 20 mai, le «Canard Enchaîné» publiait par exemple des extraits d'un télégramme diplomatique rédigé par un responsable du quai d'Orsay montrant, selon le journal, que la France et ses partenaires européens n'avaient pas l'intention de lier le renforcement des relations UE-Israël à la reconnaissance d'un Etat palestinien ou au gel des colonisations en Cisjordanie.