Crier «Sarkozy, je te vois» est un «tapage injurieux diurne»

MARSEILLE Un enseignant de 47 ans doit comparaître mardi prochain...

— 

La phrase de trop? Un enseignant de 47 ans doit comparaître mardi prochain devant le tribunal de police pour avoir crié à deux reprises: «Sarkozy, je te vois!», alors qu'il assistait à un contrôle de police un peu musclé à son goût en gare Saint-Charles, à Marseille, le 27 février 2008. Les policiers avaient alors estimé que l'homme avait porté atteinte à la tranquillité publique, et lui avait dressé un procès-verbal.

Surprise, début avril, le prof est cité à comparaître pour «tapage injurieux diurne», délit passible d'amende. Son avocat ne s'interdit pas de demander une reconstitution in situ et de mesurer le niveau de décibels « dans une gare, en pleine heure de pointe».

 

Mots-clés :