Dans le centre ville de Pointe-à-Pitre, des manifestants ont défilé pour faire fermer les commerces qui avaient levé leurs rideaux. En banlieue, des files d'attente se sont formées devant au moins deux supermarchés.
Dans le centre ville de Pointe-à-Pitre, des manifestants ont défilé pour faire fermer les commerces qui avaient levé leurs rideaux. En banlieue, des files d'attente se sont formées devant au moins deux supermarchés. - Lionel Bonaventure AFP

Près de huit Français sur dix (78%) trouvent justifié le mouvement social qui paralyse la Guadeloupe depuis plus d'un mois, selon un sondage BVA pour Orange, «L'Express» et France-Inter présenté ce mardi.

Seuls 17% des personnes interrogées considèrent que le mouvement n'est pas justifié, et 5% sont sans avis.

«Climat très réceptif en métropole à l'égard de toute protestation sociale»

Les sympathisants de droite sont 67% à trouver le mouvement justifié, tout comme 89% des personnes interrogées proches de la gauche et 68% des personnes sans préférence partisane.

Selon l'analyste Jérôme Sainte-Marie (Isama), cité par BVA, «ce score est le plus élevé depuis que cette question est posée par l'institut BVA à l'occasion de divers mouvements sociaux. Cela renseigne non seulement sur la perception des problèmes antillais, mais aussi sur le climat très réceptif en métropole à l'égard de toute protestation sociale».

Nicolas Sarkozy poursuit sa chute

Selon ce même sondage, Nicolas Sarkozy perd 6 points de popularité en un mois, à 41% de bonnes opinions. Le Président était en chute de 7 points (37% de satisfaction) dans le précédent sondage paru, le baromètre Ifop pour le «Journal du Dimanche».

Le Premier ministre François Fillon conserve quant à lui une majorité d'opinions favorables. Il perd 2 points à 48% d'opinions positives, contre 44% d'avis défavorables (+7).

Sondage réalisé les 20 et 21 février par téléphone auprès de 977 personnes représentatives de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Mots-clés :