Près de huit Français sur dix (78%) trouvent justifié le mouvement social qui paralyse la Guadeloupe depuis plus d'un mois, selon un sondage BVA pour Orange, «L'Express» et France-Inter présenté ce mardi.

Seuls 17% des personnes interrogées considèrent que le mouvement n'est pas justifié, et 5% sont sans avis.

«Climat très réceptif en métropole à l'égard de toute protestation sociale»

Les sympathisants de droite sont 67% à trouver le mouvement justifié, tout comme 89% des personnes interrogées proches de la gauche et 68% des personnes sans préférence partisane.

Selon l'analyste Jérôme Sainte-Marie (Isama), cité par BVA, «ce score est le plus élevé depuis que cette question est posée par l'institut BVA à l'occasion de divers mouvements sociaux. Cela renseigne non seulement sur la perception des problèmes antillais, mais aussi sur le climat très réceptif en métropole à l'égard de toute protestation sociale».

Nicolas Sarkozy poursuit sa chute

Selon ce même sondage, Nicolas Sarkozy perd 6 points de popularité en un mois, à 41% de bonnes opinions. Le Président était en chute de 7 points (37% de satisfaction) dans le précédent sondage paru, le baromètre Ifop pour le «Journal du Dimanche».

Le Premier ministre François Fillon conserve quant à lui une majorité d'opinions favorables. Il perd 2 points à 48% d'opinions positives, contre 44% d'avis défavorables (+7).

Sondage réalisé les 20 et 21 février par téléphone auprès de 977 personnes représentatives de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).