Outre-mer: Les «solutions pour le présent» et «les voies pour l'avenir» de Sarkozy

169 contributions
Publié le 19 février 2009.

DOM - Le chef de l'Etat a annoncé ses mesures pour sortir de la crise à l'issue d'une réunion avec les élus ultra-marins...

Il était attendu au tournant. Nicolas Sarkozy a reçu à l'Elysée 26 présidents des collectivités locales et les parlementaires des départements d'Outre-mer pour évoquer la crise actuelle. Au terme d'une réunion de plus de 2h30, à laquelle participait François Fillon et plusieurs membres de son gouvernement, le chef de l'Etat s'est adressé sur RFO aux populations ultra-marines.

Insistant sur la nécessité d'en finir avec «le désordre et la violence», Nicolas Sarkozy les a invités à «un débat sans tabou» et leur a annoncé «comprendre et partager leur sentiment d'injustice». Dans une volonté de trouver «des solutions pour le présent et des voies pour l'avenir», il a annoncé une série de mesures destinées à sortir de la crise.

L'augmentation des salaires et du pouvoir d'achat
Le LKP réclame 200 euros de plus pour tous les bas salaires. Yves Jégo avait dit oui, François Fillon avait dit non puis finalement oui. Nicolas Sarkozy explique: l'Etat exonérera de toute cotisation sociale les augmentations accordées par les entreprises des DOM. Il s'agira d'une prime temporaire, «le temps que les effets de la crise se dissipent». Ajoutée au RSA, qui doit être adapté à l’Outre-mer et «concerne 110.000 foyers, la somme arrivera «très près de la demande initiale de 200 euros supplémentaires». Une série de mesures représentant un coût de 580 millions d'euros (dont 280 millions pour le RSA) s'attachera à augmenter le pouvoir d'achat. Un effort sera demandé à la grande distribution sur une liste de produits de référence, et le système de fixation du prix des carburants sera notamment remis à plat.

Cent-cinquante millions d'euros supplémentaires pour la loi pour le développement de l'Outre-mer
La loi arrive en première lecture au Sénat le 10 mars prochain. Elle prévoit la création de zones franches, un plan de relance du logement social et la mise en place d'un fonds d'investissements exceptionnel pour les productions locales. Ses dispositifs seront renforcés, avec notamment l'élargissement des secteurs concernés par les zones franches. Une aide fiscale à la réhabilitation des logement sera également allouée, afin de favoriser l'activité des petits artisans, et le plafond pour la défiscalisation du logement social sera relevé pour permettre un plus grand nombre d'opérations. Une rallonge de 50 millions d'euros sera attribuée au fonds d'investissement.

Une consultation sur un changement de statut des collectivités d'Outre-mer
Nicolas Sarkozy rapporte que la Martinique et la Guyane réclament plus d'autonomie et qu'au cours des conflits «le rôle, voire la présence de l'Etat, a souvent été remise en cause». Se pose donc la question de l'évolution statutaire des DOM. «Pas de tabou» dans ce domaine, qui peut faire l'objet d'«une consultation des électeurs». Dès lors que des «institutions équilibrées» sont mises en place et que les «relations financières avec la République» sont clairement établies, l'Etat n'est pas opposé à envisager une plus grande autonomie, allant jusqu'à un statut identique à celui de la Polynésie française.

Des états généraux ultra-marins
Nicolas Sarkozy propose ni plus ni moins «la plus grande consultation jamais réalisée en Outre-mer». Le processus, étalé sur trois mois, débutera dès vendredi avec une réunion. Ensuite, «dès le calme revenu», le chef de l'Etat se propose d'impulser le mouvement en se rendant en Guadeloupe dès le mois d'avril. Ce cycle de réunions abordera avec tous les acteurs sociaux, économiques et politiques les cinq thèmes de «la formation des prix, les circuits de distribution et le pouvoir d'achat», les «productions locales» et le «développement endogène», «la gouvernance au sens large», les «chantiers de la relance et les grands projets» et «la rénovation du dialogue social». la synthèse des travaux aura lieu fin mai.

J.M. avec agence
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr