Grève du 29 janvier: le point à 22h

HEURE PAR HEURE Suivez le déroulement de la journée sur 20minutes.fr...

20minutes.fr (avec agence)

— 

Manifestation à Paris, à l'occasion de la journée d'action interprofessionnelle du 29 janvier 2009.

Manifestation à Paris, à l'occasion de la journée d'action interprofessionnelle du 29 janvier 2009. — REUTERS

Grève, manifestations, témoignages, anecdotes... Retrouvez toutes les infos essentielles ou insolites de cette journée de mobilisation nationale.

>> L'actu se construit avec vous. Envoyez-nous vos photos, vidéos ou témoignages au 33320 @ 20minutes.fr

>> L'état du trafic en région parisienne, c'est là.

>> Et Pour connaître l'état du trafic en régions, cliquez ici.

22h: La circulation a repris dans le quartier de l'Opéra, à Paris
Vers 21h30, les CRS ont regagné leurs véhicules après la dispersion des derniers manifestants, selon l'AFP.
Les forces de l'ordre restaient en revanche très présentes et la circulation, qui a repris, demeure très perturbée, selon une journaliste de 20minutes. Un bilan provisoire de la préfecture de police (PP) à 21h25 faisait état d'un blessé dans les rangs des forces de l'ordre, de 13 interpellations, deux véhicules dégradés et de poubelles incendiées. Un homme blessé par un CRS, selon des témoins, le visage en sang, a été pris en charge par six pompiers vers 21h00 au début du boulevard des Italiens, tandis que la foule agglutinée autour de lui criait des slogans hostiles à la police.

21h: Les forces de l'ordre ont chargé place de l'Opéra à Paris
Suite des échauffourées dans la capitale. Une voiture a été renversée et incendiée boulevard des Capucines, des poubelles enflammées placées sur toute la largeur de la voie dressant un mur de flammes à quelques centaines de mètres de la place de l'Opéra. Par une série de charges successives, les forces de l'ordre, progressant rapidement, éloignaient les manifestants de plus en plus de la place de l'Opéra, les poursuivant dans les rues adjacentes et parvenant avant 21h boulevard des Italiens.
Les pompiers ont éteint les feux et porté secours à un manifestant resté à terre. Au moins une douzaine d'interpellations ont eu lieu, selon un journaliste de l'AFP.

(photos du boulevard des Italiens envoyée par une internaute par MMS au 33320 / Crédit: Isabelle Mesnil)


19h56:
Trafic normal à la SNCF vendredi, enfin presque
Le trafic ferroviaire sera normal vendredi matin après la journée interprofessionnelle de jeudi, annonce la SNCF. Attention tout de même, il peut y avoir de possibles perturbations sur le réseau Ile-de-France et des Trains express régionaux, en raison de la remise en place des rames.


19h: Incidents à la fin de la manif parisienne
Une échauffourée s'est produite jeudi peu avant 19h lors de la dispersion de la manifestation place de l'Opéra, entre un groupe de 100 à 200 personnes et les forces de l'ordre, selon une source policière et un journaliste de l'AFP. Les manifestants, qui ont voulu poursuivre leur chemin, ont été bloqués par les forces de l'ordre boulevard des Capucines; lors de cette échauffourée, des poubelles ont été incendiées, précise la police.

18h51: Plus d'un million de manifestants selon la police
Plus d'un million de personnes (1.080.000) ont défilé en France ce jeudi dans les manifestations, selon la police. Les syndicats parle de 2,5 millions de personnes.

18h17:
Grève active d'EDF dans le Sud-Ouest
«En grève mais au travail» pouvait-on lire jeudi à Bègles (Gironde) sur la camionnette des électriciens appelés pour réparer une ligne tombée après la tempête ayant balayé le Sud-Ouest pendant que des dizaines de milliers de salariés défilaient dans les rues de Bordeaux.


18h15:
Plus d'un quart des fonctionnaires grévistes...
La grève a été suivie à près de 26% dans la fonction publique.

...et près d'un tiers des salariés de France Télécom
La direction annonce que plus de 30% de ses salariés ont fait grève, «sans impact sur le réseau».

18h10: Deux millions et demi de manifestants dans toute la France

Selon la CGT, Le nombre de manifestants dans les 195 cortèges de protestation organisés à l'appel de tous les syndicats a atteint 2,5 millions dans toute la France.


18h05: M
anif fleuve sur la Canebière
C'est à se demander qui n'était pas dans la rue, à Marseille. Près de 300.000 personnes selon les syndicats, 20.000 selon la police, ont défilé en fin de matinée pour réclamer des «mesures d'urgence pour l'emploi, les salaires, la protection sociale et les services publics». Sur les banderoles, on pouvait lire «travailler plus pour vivre moins», «Tsarkozysme, attention danger»...
>>> Lire l'article de notre rédaction marseillaise

17h55:
28% de grévistes à la Poste, 33% chez EDF
Les directions des deux groupes revoient leurs estimations à la hausse. Un précédent bilan faisait état respectivement de 25 et 23% de salariés ayant pris part au mouvement.

17h50: Les Russes copient
Des libéraux à l'extrême gauche, les opposants russes organisent samedi une série de manifestations à Moscou et dans d'autres villes dans le cadre d'une «journée du désaccord» dont la principale exigence est la démission du Premier ministre Vladimir Poutine.

17h40: La guerre des chiffres à Paris
La CGT annonce 300.000 manifestants à Paris, entre la place de la Bastille et celle de l'Opéra. Pour rappel, la préfecture parle elle de 65.000 personnes.

17h25: Plus fort que le CPE à La-Roche-sur-Yon
«Du jamais vu à La Roche-sur-Yon: au moins 13.000 personnes selon l'Intersyndicale pour la manifestation qui se déroule actuellement. C'est fort pour une ville de 55 000 habitants. Même pour la fronde contre le CPE, la mobilisation était moindre.»
Envoyé au 33320 @ 20minutes.fr par une internaute

17h15: A Toulouse, 56.000 manifestants selon la police

Ce sont les estimations finales des forces de l'ordre. Le syndicats parlent eux de 90.000 personnes. Moins certes qu'en 2003, où ils étaient 110.000 à défiler contre la réforme des retraites. Mais plus que lors des grèves de 1995.

Deux villes, un même message:

A Paris

Crédit: REUTERS

A Lyon


Crédit: REUTERS

17h10: Le cortège parisien arrive place de l'Opéra
Le boulevard Haussmann est envahi par les bus de tourisme, qui attendent les manifestants.

16h40: Strasbourg au diapason

Entre 7.500 et 15.000 personnes (selon la police et les syndicats) défilent en ce moment dans les rues de Strasbourg. Une forte mobilisation pour une ville qui traditionnellement n’est pas le théâtre de grosses mobilisations. «On n’a pas vu ça depuis longtemps», a confié un policier à un journaliste de 20 Minutes, sur place. Bon enfant, le cortège rassemble des représentants des différents secteurs, y compris celui du spectacle. «Ne pas manifester serait inquiétant, estime Roger Siffer, cabaretiste strasbourgeois. La culture est le premier secteur touché par la crise, les gens se privent d’abord de loisirs avant de se priver de pain. Et puis, il faut dénoncer l’approche globale de la culture faite par le gouvernement. On n’a jamais vu plus inculte qu’un Sarko. On ne sait même pas s’il sait lire alors comment lui demander d’avoir une bonne approche du monde culturel.» Dans le Haut-Rhin, on compte quelque 5.000 manifestants à Mulhouse cet après-midi. Ils étaient environ 1.400 ce matin à Colmar.

16h25: La barre d'1,5 million de manifestants franchie
La CGT estime à 1,5 million le nombre de participants à environ la moitié des manifestations organisées en province à l'appel de tous les syndicats.

16h20: 13.000 à 15.000 manifestants à Cherbourg

«A Cherbourg, sous préfecture de la Manche, il y avait ce matin entre 13.000 et 15.000 manifestants pour une agglomération qui en compte 80000. Il est vrai que la visite du Président de la république à St Lô le 12 janvier avait donné l'espoir d'une forte mobilisation, nous espérions 5000 personnes ce qui aurait été une très forte mobilisation pour cette ville. La manifestation s'est déroulée à la Cherbourgeoise, "calme mais déterminé". De nombreux élus, présents dans le cortège se sont dit impressionnés par l'ampleur de la mobilisation, étaient, en effet présents, les enseignants, les parents d'élèves, les lycéens, les étudiant, la fonction publique territoriale ( justice, douane...) les hospitaliers, les salariés DCN'S, EDF, AREVA mais aussi et c'est beaucoup plus rare, Carrefour, Auchan et des milliers de retraités, citoyens...»
Envoyé au 33320 par Yvanne K, Cherbourgeoise

16h15: La préfecture de police estime à 65.000 le nombre de participants à la manifestation parisienne entre les places de la Bastille et de l'Opéra.
Pour info, la carte des estimations de participations aux manifestations contre le CPE... Selon la police et les syndicats

16h: Nantes en quête de record
«Plus de 50.000» personnes participent actuellement à la manifestation interprofessionnelle à Nantes, selon les syndicats, ce qui en fait «l’une des plus grosses manifestations de l’histoire de Nantes». Le record des manifs anti-CPE pourrait être égalé. Le décompte de la police table sur 40.000 personnes.

15h55: Des sous, du travail et la Sécu
Petit florilège de slogans parisiens, alors que le cortège a passé la place de la République dans un calme olympien: «Augmentation générale des salaires et des pensions», «Arrêt des licenciements», «Il faut arrêter de payer pour les banquiers», «La Sécu, elle est à nous: on s'est battus pour la gagner, on se bat pour la garder»...

La tête du cortège parisien atteint la place de la République

Crédit: Maud Descamps

15h45:
90.000 manifestants à Toulouse
Ce sont les chiffres fournis par l'intersyndicale aux journalistes toulousaines de 20 Minutes. La police, qui n'a toujours pas fini de compter, en est pour le moment à 38.000.

15h30: A Paris, la chenille est partie à l'heure, mais a du mal à avancer
La tête du cortège, parti il y a plus d'une heure de la place de la Bastille, vient d'atteindre la place de la République. Une journaliste de 20minutes.fr décrit une «foule très compacte, qui a du mal à se déplacer» et qui envahit «toute la rue et les trottoirs».

15h15:
Sans doute plus de 25.000 manifestants à Toulouse
Postées à un point fixe, les forces de l'ordre ont recensé 15.000 manifestants, alors que le cortège n'en est qu'à la moitié. Le parcours choisi passe par la place du Fer-à-cheval, pour une très grande boucle dans la ville, ce qui arrive rarement. «J'ai un bon boulot, mais je soutiens l'éducation nationale», raconte une informaticienne, qui a posé une RTT pour pouvoir manifester. «J'ai entendu Eric Woerth à la radio, en deux minutes, il m'a donné envie d'aller à la manif».

15h05:
Jean-Claude Mailly a hâte de rencontrer Nicolas Sarkozy
Le secrétaire général de FO attend avec impatience la réunion «prévue depuis longtemps début février sur l'agenda social avec le président de la République». Le syndicaliste estime que «quand il y a une telle mobilisation, le gouvernement serait irresponsable s'il ne répondait pas». Pour lui, les «premières déclarations» seront «très importantes: ou ils ouvrent des portes de discussion ou alors on prendra nos responsabilités», a-t-il averti.

Clermont-Ferrand est dans la place


14h50: La manif bouchonne à Paris

«Tout est bloqué, impossible de bouger le moindre petit doigt boulevard Beaumarchais», raconte la journaliste de 20minutes.fr au sein du cortège. Pourtant, tout le monde est loin d'avoir quitté la place de la Bastille.

14h40: Mobilisation historique à Lyon
A Lyon, les participants aux manifestations sont au nombre de 25.000 selon la police, et 35.000 selon les syndicats. Une mobilisation historique selon ces derniers. Au plus fort du mouvement contre le CPE, 15 000 personnes s’étaient rassemblés à Lyon.

A Marseille, on n'y croit pas

Crédit: REUTERS

...Toulouse n'est pas en reste
Une journaliste de 20 Minutes présente sur place rapporte qu'«il y a énormément de monde». On compte notamment beaucoup de gens du secteur privé.

14h30: A Bastille, le cortège s'apprête à partir
Fini les merguez et le barbecue, la foule s'ébranle. A suivre en direct sur la webcam.

14h20: La CGT annonce un million de manifestants
Bernard Thibault estime que déjà «un million de personnes» ont participé aux manifestations en début d'après-midi. Sachant que seul le tiers des cortèges prévus sur l'ensemble de la journée a défilé, son confrère de la CFDT François Chérèque affirme que les manifestations de la journée d'action sont «les plus grandes manifs de salariés depuis une vingtaine d'années».

14h15: Sous les pavés, la plage à La Réunion
Plus de 7.000 personnes selon les syndicats, 4.600 selon la police, manifestent à Saint-Denis et Saint-Pierre de la Réunion. Un chiffre jugé «satisfaisant» par le secrétaire général de la CGTR Ivan Hoareau, qui souligne que beaucoup de «salariés sont encore en vacances».


13h55: Les conducteurs RATP très mobilisés

Les taux de grévistes à la RATP s'élèvent jeudi à 48% chez les conducteurs du métro et à 97% chez ceux des RER A et B selon la CGT. Aucun chiffre global n'est encore disponible ni auprès de la direction, ni de source syndicale.

13h45: Sur la Canebière avec le Marseille Bondy blog
Les blogueurs se mettent en quatre pour couvrir la mobilisation marseillaise. Depuis 10h30, ça n'en finit pas de gonfler.

Le couple présidentiel et son troupeau marseillais

Crédit: REUTERS

13h30: La Bourse s'agite
Une soixantaine de salariés en grève de l'opérateur boursier NYSE-Euronext se sont rassemblés devant le siège parisien pour protester contre un plan de suppressions d'emplois. Ils dénoncent également les bonus «exorbitants» versés aux dirigeants du groupe, alors que le plan social est en cours. Ils doivent se joindre à la manifestation interprofessionnelle nationale dans l'après-midi entre Bastille et Opéra, à Paris.

13h25: En direct de la Bastille
Suivez le cortège en direct avec cette webcam installée place de la Bastille, à Paris

13h10: Le téléphone pleure
La direction de France Télécom annonce que plus de 26% de ses salariés sont en grève, «sans impact sur le réseau». Soit 6% de plus qu'en mai 2008 pour les retraites dans la Fonction publique.

La grève en couleur: rouge à Orléans, jaune au Havre


13h: Les libéraux manifestent contre la grève à St-Lazare
Trois mouvements anti-grève évoluant dans la mouvance libérale se sont mobilisés à l'occasion de la journée de protestation organisée par les syndicats contre la politique gouvernementale. «Stop la grève», «Contribuables associés» et «Liberté chérie» ciblent leur action sur la gare Saint-Lazare, touchée récemment par des grèves et des incidents techniques.

Manif en musique à Alès



12h50: Le Bourget fermé
L'aéroport d'aviation d'affaires du Bourget en Seine-Saint-Denis a été fermé jeudi matin, en raison de la grève des contrôleurs aériens. «100% des contrôleurs aériens du Bourget» étaient en grève a précisé ce porte parole.

12h38: La grève, c'est bien
Après une poussée d'inquiétude mercredi soir, deux patrons de PME de la région parisienne étaient soulagés jeudi matin, constatant que leurs salariés arrivaient plus tôt que d'habitude et «sans galères». Sur 102 salariés, «environ 30% ont posé une RTT, surtout ceux qui habitent loin et qui se voyaient mal galérer», racontent-t-ils. Or jeudi matin, à 9 heures, surprise: «non seulement tous les autres étaient là, mais en plus, arrivés avec une demi-heure d'avance en moyenne».

Un slogan percutant à Gap

Photo d'internaute/DR


12h17: 600 manifestants à Uzes...
Un internaute retraité nous signale qu'il est allé à la manif organisé par les syndicats à Uzes (Gard). «Pour un petite ville de 8.000 habitants, nous étions 600, j'en témoigne. Une grande mobilisation pour dire stop à cet "aventurier" [Nicolas Sarkozy, ndlr].»

...Et grosse manif dans le centre de Lyon
Au moins 20.000 personnes sont parties ce matin à 10h30 de la manufacture des Tabacs (8e), avec en tête du défilé une vieille dame et son chien, affublé d’une pancarte sur la quelle ont pouvait lire «Casse toi pauv’ con». Alors que les premiers manifestants, secteur santé en tête, arrivaient place Bellecour vers 12h, la queue de cortège reste bloquée. «Il y a un monde de fou», raconte une institutrice. Selon les syndicats, les personnels enseignants représentent le gros du cortège, et ce 29 janvier s’annonce comme «une manifestation de référénce». De nombreux manifestants ont pu utiliser les transports publics pour venir manifester.

12h07: 15% de grévistes à l'aviation civile
Environ 15% des contrôleurs aériens de la direction générale de l'aviation civile (DGAC) sont en grève, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la DGAC.

11h50: 41% de grèvistes à la SNCF, selon la CGT
La grève à la SNCF est suivie dans la matinée par 41% des agents, selon le premier syndicat de l'entreprise ferroviaire, la CGT-cheminots. «Cela confirme l'intérêt pour cette journée des cheminots, qui sont avant tout des citoyens salariés», estime Didier Le Reste, secrétaire général de la CGT-cheminots. «La SNCF devra répondre à nos revendications (sur l'emploi et les salaires notamment, ndlr). Elle ne pourra s'en tirer en disant que c'est une grève interprofessionnelle avant tout», a-t-il ajouté.

11h45: 23% des salariés d'EDF en grève


11h40:
A Marseille, grosse mobilisation.
Dans une ambiance bon enfant, avec les salariés d'Arcelor-Mittal en tête, un cortège défile dans la ville depuis ce matin. Des intermittents du spectacle, masque de mouton sur le visage, ont détourné un chant de manifestants et s'écrient «Tous ensemble Tous ensemble bêêêê bêêêê». «On est un troupeau qui suit les ordres de Nicolas Ier; on est tous interchangeables», explique Chloé, étudiante en Arts plastiques.

11h20: Près de 48% de grévistes dans le primaire selon le ministère
Selon les chiffres du ministère, 34,61% du personnel est en grève, les enseignants du premier degré étant les plus nombreux à faire grève avec 47,92%, contre 28,02% dans le second degré (collèges, lycées). Le syndicat FSU annonce pour sa part 67,5% de grévistes en primaire (SNUipp) et «pratiquement 60%» dans le secondaire (Snes).

11h: En régions, ça rame davantage...
Pour en savoir plus, cliquez ici.

10h55: La grève du bonheur sur la ligne A
A priori, ça s'est plutôt bien passé pour les usagers de la RATP. «Je me rends tous les jours de République à Cergy (ligne 9 + RER A) et j’ai souvent du retard. Aujourd’hui c’était le bonheur : ligne 9 juste un peu perturbée (attente de 4/5 minutes au lieu de 2/3) mais relativement vide, pour aller à Saint-Lazare et prendre un train de remplacement pour Cergy. Le train de 8h09 part à 8h20, il est vide, et il arrive à Cergy Préfecture en moins de 35 minutes. Du jamais vu!», raconte ritalParisCergy sur blogencommun.fr

10h21: Un quart de grévistes à La Poste
Près de 25% des postiers sont en grève, selon la direction. «La Poste a mis tout en oeuvre pour assurer l'accueil de ses clients et la continuité de service, que ce soit dans les domaines du courrier, du colis et de la Banque Postale afin que les perturbations soient les plus faibles possibles pour l'ensemble de ses clients, particuliers comme entreprises», assure-t-elle. Lors de la dernière grève du 22 mai 2008 sur les retraites dans la Fonction publique, le taux de grévistes était de 8,95%, selon la direction. En 2006 (CPE), le taux était de 17,2%, de 45,8% en 2003 (les retraites) et de 59% en 1995 (plan Juppé), précise-t-elle.

9h58: Eric Woerth persiste et signe
Interrogé sur RMC Info, le ministre du Budget et de la Fonction publique se défend d'être «provocateur» lorsqu'il demande aux grévistes de se «retrousser les manches», et «ne croit pas qu'il faille changer de politique», malgré la journée de mobilisation nationale.

9h 45: A Lyon, des perturbations
Le réseau des Transports en commun lyonnais reste perturbé avec 73 % de métro en circulation (aucune rame sur la ligne B), 13% de tramway et 38% de bus. Le trafic automobile est redevenu fluide après quelques bouchons sur le périphérique et les grands axes autoroutiers. «Mais on dirait qu’il y a moins de monde que d’habitude dans le métro», commentait une jeune lyonnaise à la sortie Hôtel de Ville (1er) ce matin.

9h26: «Ça surement été mon meilleur trajet de l’année»

Sur le blogencommun.fr, un usager de la ligne 8 témoigne: «Ce matin, il n’ y avait pas grand monde dans les transports avec toutes ces prévisions de trafic. Mais finalement il y avait des métros… mais personne dedans, ça surement été mon meilleur trajet de l’année.»

9h18: A vélo, ça roule aussi
A vélo depuis Créteil, Dominique, une salariée de «20 Minutes» a juste eu froid sur le chemin vers le centre de Paris. Mais elle n'a pas rencontré de problème de circulation. «Il y avait peu de voitures, les gens ont dû s'organiser pour prendre leur journée». Allez, un peu de musique pour fêter ça:



9h03: Pas de panique à Saint-Lazare
Le trafic des trains à la gare Saint-Lazare est ralenti mais la plupart des usagers interrogés par l'AFP à la sortie de trains bondés se sont organisés pour cette journée de mobilisation sociale, se disant souvent solidaires de cette grève «de défense des salariés».

8h45: Soulagement sur le RER C
«J'ai pu prendre le RER à 8h03 comme prévu, raconte une autre salariée de "20 Minutes". Il y en a toutes les vingt minutes. Les gens étaient soulagés.» Pas de problème à signaler non plus sur la ligne 13, selon elle.

8h32: «Pas une manifestation toutes les semaines»
Que le gouvernement se rassure. Le secrétaire général de Force Ouvrière (FO) Jean-Claude Mailly déclare sur Canal+ que les syndicats ne sont «pas dans l'hypothèse» de «faire une manifestation toutes les semaines». Mais attention, «il va falloir aussi que le gouvernement réponde», prévient-il. De son côté, Bernard Thibault affirme sur RTL que les grèves et manifestations de jeudi visent notamment à amener le gouvernement et les entreprises à "réévaluer" la part consacrée aux revenus du travail par rapport à ceux du capital.

8h30: «Sur la ligne 3, c'est mieux que d'habitude»
«A Gambetta, il n'y a personne dans le métro par rapport à d'habitude, témoigne une salariée de «20 Minutes». Les gens ont dû éviter d'aller au travail aujourd'hui. Du côté du trafic, ça roule, le métro arrive toutes les deux minutes.»

8h15: Besancenot a de l'espoir
Le porte-parole de la LCR est invité sur Europe 1, une semaine avant le congrès fondateur du Nouveau parti anticapitaliste. Interrogé sur la grève, Olivier Besancenot estime que les mobilisations sociales sont plus efficaces que certaines gouvernements de gauche. «C'est après 68 que les salaires ont été augmentés de 30%», rappelle-t-il.

7h50: A Lyon, mieux vaut prendre le métro
Un quart des bus, 10 % des tramways et 68 % des métros fonctionnent, selon le site des Transports en commun lyonnais (TCL). Le trafic routier est chargé sur les principaux axes du centre ville. Des bouchons sont déjà formés sur le réseau périphérique et autoroutier.

7h: Ça circule pas trop mal en Ile-de-France
La circulation reste relativement fluide sur les grands axes routiers d'Ile-de-France, avec 90 km de ralentissements et de premiers bouchons, supérieurs de moitié au niveau habituel à la même heure, selon le Centre régional d'information et de coordination routières (CRICR). Seul gros point noir, la situation sur l'A86 extérieur entre Thiais et Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), où six kilomètres de retenues se sont formés après un accident impliquant deux poids lourds. Au niveau national, le trafic était normal, hormis de premiers ralentissements signalés aux abords de Lyon, selon le Centre national d'information routière (CNIR). (>> pour en savoir plus, cliquez ici)

6h30: C'est mieux que prévu à la RATP

Le trafic RATP est un peu meilleur que prévu pour les métros, bus, tramways et le RER A, mais aucun RER B ne circule. Dans ses prévisions de trafic, la RATP avait prévu pour le RER B un train sur cinq entre Denfert-Rochereau et Robinson et entre Denfert-Rochereau et Massy, et un trafic nul entre Saint-Rémy et Massy et entre Denfert-Rochereau et Gare du Nord. La situation est susceptible d'évoluer dans la journée, a précisé un porte-parole à l'AFP. (>> pour en savoir plus, cliquez ici)

6h: C'est comme prévu à la SNCF
Le trafic SNCF est conforme aux prévisions annoncées, avec des perturbations fortes des TER, Transilien et Corail notamment, indique la SNCF. Durant la journée, plus de 60% des TGV doivent circuler en moyenne, 45% des Transilien et 40% des TER, 100% des Eurostar, Thalys et Alleo, entre 35 et 50% des trains Lyria (vers la Suisse), 30% des Corail et 40% des Corail Intercités. Aucun TGV province-province ne circulera. (>> pour en savoir plus, cliquez ici)