L'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin a connu jeudi sa première avancée, cinq ans après la disparition de la fillette, avec l'interpellation de dix personnes et des investigations pour retrouver les traces d'un corps d'enfant à Brie-Comte-Robert.
L'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin a connu jeudi sa première avancée, cinq ans après la disparition de la fillette, avec l'interpellation de dix personnes et des investigations pour retrouver les traces d'un corps d'enfant à Brie-Comte-Robert. - Patrick Hertzog AFP/Archives

Avec agence

Nouvelle piste dans l'affaire Estelle Mouzin, la petite fille disparue le 9 janvier 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne). Une photo a été retrouvée sur un site pornographique estonien, celle d'une adolescente présentant une certaine ressemblance avec Estelle.

Eric Mouzin, le père d'Estelle, a confirmé samedi à l'AFP l'existence de cette piste d'enquête évoquée par le journal Le Parisien. Le père de l'enfant disparue a ainsi expliqué avoir rencontré la juge d'instruction, Sophie Combes, qui lui a montré «fin novembre, début décembre» la photo d'une jeune fille présentant bien des ressemblances avec sa fille.

«Je n'ai pas été troublé»

N'ayant pas les moyens technologiques d'analyse, Eric Mouzin ne s'est pas emballé. Il s'est dit «incapable» de dire s'il s'agissait vraiment de sa fille. «On m'a montré une photo, je ne sais pas s'il y en a d'autres, moi je n'ai pas envie d'aller sur ce site, ça ne m'intèresse pas», a-t-il poursuivi, avant d'ajouter: «je n'ai pas été troublé.»

Pour celui-ci, «ça confirme la poursuite de l'enquête». Selon les policiers cités par Le Parisien, «affirmer aujourd’hui qu’il existe un lien entre cette photo et la disparition d’Estelle Mouzin est prématuré. Rien n’est impossible dans ce dossier mais il faut garder les pieds sur terre et ne pas donner de faux espoirs à la famille.»