Plan banlieues: des transports, des gardiens d'immeuble et des contrats pour les jeunes

SOCIAL Sa mise en oeuvre du plan est lancée ce vendredi lors d'un comité ministériel à Meaux...

C. F. avec agence

— 

Le Comité interministériel des villes (CIV), initialement prévu le 16 juin et qui se tiendra finalement vendredi à Meaux autour du premier ministre, François Fillon, sera l'occasion pour les différents ministères de présenter des "engagements triennaux" pour la banlieue.

Le Comité interministériel des villes (CIV), initialement prévu le 16 juin et qui se tiendra finalement vendredi à Meaux autour du premier ministre, François Fillon, sera l'occasion pour les différents ministères de présenter des "engagements triennaux" pour la banlieue. — Fred Dufour AFP/Archives

Le plan banlieues a été officiellement lancé ce vendredi lors d'un Comité interministériel des villes (CIV) à Meaux (Seine-et-Marne). 20minutes.fr fait le point sur les principales mesures annoncées, dont la majorité avait déjà été évoquée par Nicolas Sarkozy en février dernier.

>> Trois projets de transports pour désenclaver la banlieue

Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, a annoncé trois projets spécifiques de transports en Ile-de-France pour désenclaver la banlieue. Le tramway T4 vers Clichy-sous-Bois et Montfermeil (Seine-Saint-Denis), la tangentielle Nord, le tram-train Massy-Evry (Essonne) bénéficieront d'un effort de l'Etat de 220 millions d'euros dans le cadre d'un protocole d'accord entre Etat et région, a-t-il précisé. Selon le service de presse du Premier ministre et l'entourage de la secrétaire d'Etat à la Ville Fadela Amara, un quatrième projet a également été validé dans cette enveloppe, celui de la liaison RER D/RER A.

Le CIV a également validé un projet de protocole d'accord entre l'Etat, la région Ile-de-France et le STIF (syndicat des transports d'Ile-de-France) qui mobilise 40 millions d'euros pour améliorer immédiatement la desserte des quartiers par des transports publics déjà existants. Il a aussi été décidé de lancer un appel à projet doté de 260 millions pour désenclaver les 152 quartiers prioritaires hors Ile-de-France.

>> 45.000 contrats pour les jeunes

Fadela Amara, secrétaire d'Etat à la Politique de la ville, a déclaré sur RTL qu'elle s'était donnée comme «objectif» la signature de «45.000» contrats autonomie (et non 100.000 comme l'avait annoncé Sarkozy) destinés aux jeunes sur trois ans, dans 35 départements expérimentaux. La signature des premiers «contrats d'autonomie» entre des jeunes et 35 opérateurs retenus par appel d'offres est prévue en juillet.

Le gouvernement va aussi mettre en œuvre une aide technique et financière qui vise à soutenir 20.000 nouveaux entrepreneurs dans les trois ans.

>> Davantage de policiers dans les quartiers

Elle a également annoncé la création de délégués de cohésion entre la population et la police, qui seront des «policiers réservistes», et la présence de «4.000» policiers supplémentaires dans les quartiers.

>> Des gardiens dans tous les immeubles

De son côté, Christine Boutin, ministre du Logement, a affirmé dans «Le Parisien» qu'elle souhaitait «que l'on réintroduise des gardiens dans tous les immeubles».

>> Lutter contre le décrochage scolaire

Comme l'avait annoncé Nicolas Sarkozy en février, «Espoir-Banlieues» généralise l'accompagnement éducatif dans le primaire pour «lutter contre le décrochage scolaire», selon François Fillon. Il lance des expériences de «busing» visant à scolariser des élèves de quartiers défavorisés dans d'autres quartiers, crée 30 «pôles d'excellence scolaire» et des «internats d'excellence» dans chaque académie. Les «écoles de la 2e chance» pourront par ailleurs collecter la taxe d'apprentissage grâce à une nouvelle disposition législative. (>> Pour retrouver les mesures dans le détail et les réactions des syndicats, cliquez ici)

Mots-clés :