La cour d'assises des Hauts-de-Seine a condamné tard vendredi soir quatre braqueurs à des peines allant de 5 à 10 ans de prison, pour une série de vols à main armée, commis en état de récidive légale pour trois d'entre eux.

Aziz Saad, 27 ans, Mourad Nabil, 30 ans, Lhotfie Mahmoudi, 28 ans, et Akim Chebbah, 35 ans, surnommé "Le Grand", tous originaires de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), étaient poursuivis pour sept vols à main armée commis dans des établissements bancaires d'Ile-de-France en mars 2006.

Le mode opératoire était toujours le même: un premier homme entrait grimé, et exhibait une arme de poing. Il contraignait alors les employés à laisser entrer son complice et les deux hommes dérobaient l'argent avant de s'enfuir.

Akim Chebbah, déjà condamné pour braquage mais qui niait les faits, a écopé de 10 ans de prison. Un minimum de 15 ans de réclusion avait été requis contre lui par l'avocat général, qui le considérait comme l'organisateur.

Des lourdes peines, selon l'avocate

Son avocat a annoncé samedi qu'il ferait appel.

Lhotfie Mahmoudi a également été condamné à 10 ans, Aziz Saad son complice à 8 ans. Mourad Nabil, qui n'a participé qu'à un seul des braquages, "occasionnel de l'étape" selon l'avocat général, a pris 5 ans de prison.

"Ces peines sont lourdes", a réagi auprès de l'AFP l'avocate de M. Nabil, Me Alexandra Smadja. "Compte-tenu du caractère de plus en plus répressif de l'application des lois, et de la nouvelle loi sur la récidive, cette peine de 5 ans est le prix de son silence", a-t-elle affirmé.