Baba Traoré est mort noyé

SANS-PAPIERS C'est ce que confirme l'autopsie…

Avec agence

— 

Il est bien mort par noyade. C'est ce que montre l'autopsie du Malien sans papiers décédé vendredi en se jetant dans la Marne à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) pour échapper à un contrôle de police. Repêché inconscient et en choc cardiaque après s'être jeté dans la Marne, Baba Traoré, était décédé quelques heures plus tard à l'hôpital de Lariboisière à Paris.

Selon l'autopsie effectuée lundi, la noyade s'est produite après un choc thermique avec une eau à 6 degrés. «L'absence de toute lésion traumatique» a également été observée.

Absence de contact physique entre Baba Traoré et les policiers

Un témoin des faits, entendu dans le cadre de l'enquête confiée à l'Inspection générale des services (la police des polices) a par ailleurs confirmé l'absence de tout contact physique entre Baba Traoré et les deux policiers qui s'étaient lancés à sa poursuite.

Le jeune homme de 29 ans, de nationalité malienne et résidant à Neuilly-Plaisance (Seine-Saint-Denis), était depuis janvier sous le coup d'un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière (APRF) délivré par le préfet de Seine-Saint-Denis. Il avait pris la fuite vendredi lors d'un contrôle à la gare RER de Joinville-le-Pont, après avoir présenté une carte Navigo, quand les policiers avaient voulu vérifier son identité dans leur fichier. Il était venu en France en 2004 pour donner un rein à sa soeur.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.