La justice met la pression sur les blogs

INTERNET / JUSTICE Va-t-on devoir bloguer, gérer des sites communautaires ou publier des liens avec un avocat au-dessus de l'épaule? C'est tout l'enjeu de la décision de justice qui sera rendue ce mercredi par le tribunal de grande instance de Paris...

- ©2008 20 minutes

— 

Va-t-on devoir bloguer, gérer des sites communautaires ou publier des liens avec un avocat au-dessus de l'épaule? C'est tout l'enjeu de la décision de justice qui sera rendue aujourd'hui par le tribunal de grande instance de Paris dans l'affaire opposant l'acteur Olivier Martinez au site de news fuzz.fr. Le premier accuse le gérant du second d'avoir publié un lien qui renvoyait vers un blog faisant état d'une rumeur - démentie - sur sa liaison avec Kylie Minogue.

Ce n'est pas Eric Dupin, créateur de Fuzz, qui a publié le lien en question, mais un des utilisateurs de ce site communautaire permettant de partager des news. C'est pourtant Eric Dupin qui est poursuivi et à qui l'avocat d'Olivier Martinez réclame 35.000 euros de dommages et intérêts. Normalement, ce genre d'affaires se règle par une mise en demeure de retirer le lien en question, mais cette fois, les plaignants ont préféré envoyer directement l'affaire en justice. Une vingtaine d'autres sites sont attaqués pour la même raison.

De fait, les ennuis judiciaires semblent se multiplier pour les internautes. Un blogueur de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), opposant au maire et secrétaire d'Etat Yves Jégo, a été attaqué en justice par ce dernier pour diffamation et injures. La décision sera rendue le 17 avril prochain. Sans aller jusqu'à l'action judiciaire, il n'est plus rare pour un blogueur de recevoir des mises en demeure, notamment de la part de sociétés mécontentes de leurs écrits. Ça s'appelle de l'intimidation. 

>>> Posez vos questions à Eric Dupin, qui y répondra aujourd'hui à 18h30

Mots-clés :

Aucun mot-clé.