La droite bling-bling dans toute sa splendeur. Christian Estrosi s’est offert aux frais du contribuable un voyage en jet privé pour 138.000 euros, uniquement pour assister à un pot à l’Elysée entre sarkozystes de la première heure.

C’est le Canard Enchaîné qui révèle dans son édition de mercredi cette information très gênante, obligeant le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer à s’excuser platement: «Bien évidemment, si on m'avait soumis ce devis, je ne l'aurais pas accepté, je souhaite présenter toutes mes excuses parce que ça ne fait pas partie de mes pratiques», a déclaré Christian Estrosi à l’issue du Conseil des ministres mercredi.




Et tant pis pour les places réservées sur Air France…
Le 23 janvier dernier, le secrétaire d’Etat devait se rendre à Washington pour une conférence mondiale sur les récifs coraliens. Son objectif: défendre l’inscription du lagon de Nouvelle-Calédonie au patrimoine mondial de l’Unesco. Objectif louable, sauf que pas de chance, le matin-même lui arrive une invitation de Nicolas Sarkozy pour un petit pot dans la soirée entre sarkozystes historiques.

Impossible pour Estrosi de rater ce petit apéro entre amis à 18h30. Tant pis pour les places dans le vol Air France de 16h40 pour Washington qu’avaient réservées le secrétaire d’Etat. La solution pour concilier les deux? En l’absence de vol pour la capitale américaine plus tard dans la soirée, Estrosi décide de louer un Falcon 900, un avion de chez Dassault.

«Je ne regrette pas ce déplacement mais je regrette les conditions dans lesquelles il a été organisé, on aurait pu sans doute faire autrement», a conclu le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, roi des vols outre-atlantique.


Que pensez-vous des excuses de Christian Estrosi ? Est-ce suffisant ? Doit-il rembourser la facture ?

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé